precedent Suivant Présidentielle 2017 : l’épineuse question de la fiscalité de l’assurance vie 4 / 7

Les Français inquiets de la fiscalité de l’assurance vie (sondage)

Par - Publié le

,

,

,

,

,

Le deuxième baromètre Faider/Opinionway sur les Français face à leur épargne révèle que l’assurance vie emporte toujours l’enthousiasme des épargnants. Mais des craintes se font jour quant à la fiscalité dans le contexte de la prochaine élection présidentielle.

Jean Berthon, président de la Faider.
Jean Berthon, président de la Faider.

Dans un contexte de baisse marquée des rendements des fonds en euros des contrats d’assurance vie, la rentabilité de ce produit reste la première source de motivation pour y souscrire. C’est ce qui ressort du deuxième baromètre Faider/Opinionway sur les Français face à leur épargne, dévoilé ce vendredi 24 février par la Faider, la Fédération des associations indépendantes de défense des épargnants pour la retraite. Pour 23% des détenteurs d’un contrat d’assurance vie dans le panel (51% des 1 007 français âgés de 25 ans et plus interrogés entre le 15 décembre 2016 et le 3 janvier 2017), c’est le premier intérêt de l’assurance vie devant la disponibilité de l’épargne à tout moment. Tous critères confondus, ils sont 84% à se déclarer très satisfaits et 85% plutôt satisfaits de la rentabilité et de la liquidité de ces contrats. Viennent ensuite la garantie du capital en euros et la fiscalité du produit.

La Faider interroge les candidats à la présidentielle

Une fiscalité qui inquiète également les épargnants. 74% des personnes interrogées ayant un contrat d’assurance vie ont des craintes quant à l’évolution de son régime fiscal. Ce sentiment progresse de 5 points par rapport au précédent baromètre. « L’assurance vie reste toujours le produit préféré des Français », a relevé Jean Berthon, président de la Faider. Même si un problème majeur sur la fiscalité est mis en avant dans cette édition du baromètre ».

A l’approche de l’élection présidentielle, l’association s’est saisie du sujet et a envoyé aux principaux candidats à la présidence de la République (François Fillon, Benoit Hamon, Marine Le Pen, Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon), une liste de 15 questions relatives à l’épargne pour tenter de peser dans le débat public. Parmi elles, la rétroactivité fiscale (« Etes-vous prêt(e) à vous engager sur une vraie non rétroactivité fiscale pour les produits d’épargne ? »), les disparités d’imposition entre revenus du travail et revenus du capital, l’engagement au maintien d’une stabilité fiscale pour l’assurance vie, etc. La Faider interroge également les candidats sur leur position par rapport à la réglementation européenne Solvabilité 2 et Priip’s, mais aussi sur leur position quant au prélèvement de l’impôt à la source.

Les réponses espérées des candidats seront publiées sur le site de l’association.


precedent Suivant Présidentielle 2017 : l’épineuse question de la fiscalité de l’assurance vie 4 / 7

Jean Berthon

Jean Berthon

Président de la FAIDER
Président d'EuroFinUse

Jean Berthon est né en octobre 1945 . Diplôme de l'École polytechnique. Diplôme de l’Institut des actuaires français. 1994-97 : président-directeur général de Demachy Worms [...]

Lire la suite

Effectuer une autre recherche

Rechercher