Suivant

Les moyens d’actions offerts à l’assureur

Par - Publié le

,

DOSSIER  

Le mécanisme de l’inversion du cycle de production propre à l’assurance met les assureurs dans une situation qui consiste à être payés avant la survenance de l’éventuel événement susceptible d’entraîner leur obligation d’indemniser.

Ce schéma est-il avantageux pour l’assureur ? À première vue, en l’absence de paiement de la prime par l’assuré, l’assureur n’est pas débiteur de l’obligation de couverture et aucune indemnité de sinistre ne peut être exigée de lui. Cependant, la situation se complique lors de la reconduction tacite du contrat qui intervient indépendamment du paiement de la prime suivante.

Ainsi, l’hypothèse de l’assureur créancier de primes qui lui sont dues par l’assuré ou le souscripteur, existe bel et bien et fait l’objet de développements au sein de ce cahier pratique. Précisément, nous nous sommes intéressés à la problématique générale du recouvrement de primes impayées, ainsi qu’au cas spécifique dans lequel l’assuré est une entreprise en difficulté.

En ce qui concerne l’obligation de payer les sinistres, on a tendance à penser que l’assureur est en position favorable puisqu’il ne règle qu’après avoir instruit les dossiers et obtenu les justificatifs qu’il souhaite, écartant les risques de règlement injustifiés.

Cette vision est cependant éloignée de la réalité qui est émaillée de situations dans lesquelles un assureur détient une créance après avoir effectué un paiement par erreur, ou après avoir découvert, et démontré, que l’assuré avait fraudé, ou encore après avoir effectué un paiement entre les mains d’un tiers à qui rien n’était dû parce qu’il avait été indemnisé par ailleurs.

Tant en assurance de dommages que de responsabilités, les exemples de recours après paiement sont nombreux : un assureur incendie qui exerce un recours contre le responsable après avoir indemnisé son client ou un assureur de responsabilité, condamné solidairement avec un tiers, qui exerce un recours après avoir été actionné pour la totalité de la condamnation par une victime qui s’est dirigée vers le plus solvable des condamnés...

Les situations dans lesquelles un assureur se trouve en situation de créancier face à différentes catégories de débiteurs sont multiples, au point qu’elles justifient d’y consacrer le présent cahier pratique qui se veut délibérément concret et orienté vers les situations auxquelles les assureurs sont régulièrement confrontés.


Suivant


Effectuer une autre recherche

Rechercher

article extrait de l’argus de l’assurance

Tous les vendredis, l’information de référence
des institutionnels et des réseaux
 Contactez la rédaction
 Abonnez-vous