Mutualité : les deux-tiers du capital de MutRé sont désormais à vendre !

Par - Publié le

,

,

,

,

,

,

En février, la Matmut et la FNMF, actionnaires à hauteur de 51,3% de MutRé, indiquaient vouloir vendre leurs participations dans le deuxième réassureur de personnes en France. Ils ont, depuis, été rejoints par le dernier bloc mutualiste, portant désormais à 66,66% la part du capital à céder à un éventuel repreneur.

Dans un contexte marqué par les mouvements de rapprochements dans le monde mutualiste et paritaire, encouragés par Solvabilité 2, les actionnaires mutualistes historiques s’interrogent  sur la pertinence de conserver un outil affinitaire comme MutRé.
Dans un contexte marqué par les mouvements de rapprochements dans le monde mutualiste et paritaire, encouragés par Solvabilité 2, les actionnaires mutualistes historiques s’interrogent sur la pertinence de conserver un outil affinitaire comme MutRé.

Les manœuvres se poursuivent au niveau de l’actionnariat de MutRé, la structure de réassurance vie, détenue à parts égales entre Scor Global Life, la Matmut et un bloc Mutualité (voir composition ci-dessous). Selon les informations recueillies par l’Argus de l’assurance, les deux-tiers de l’actionnariat de MutRé sont désormais proposés à la vente, contre 51,3% en février. A cette époque, la Matmut (actionnaire à hauteur de 33,3%) et la FNMF (18%) s’étaient ralliés pour former un bloc vendeur majoritaire de 51,3%. Entre-temps, ils ont été rejoints par les derniers actionnaires mutualistes qui ne s’étaient pas encore exprimés sur le dossier.

Tous les mutualistes désormais vendeurs

Cet ensemble de 12 mutuelles, qui composent le reste du bloc Mutualité aux côtés de la FNMF, soit 15%, confirment ainsi leur intention de se séparer de ce véhicule affinitaire de réassurance santé et prévoyance conçu en 1998 par la Mutualité Française pour le compte de ses adhérents.

« L’impulsion a été donnée par l’actionnaire principale du bloc mutualiste à savoir la FNMF, laquelle a obtenu voix après voix leur feu vert », indique une source au fait du dossier.

Santé financière solide

Dans un contexte marqué par les mouvements de rapprochements dans le monde mutualiste et paritaire, encouragés par Solvabilité 2, les actionnaires mutualistes historiques s’interrogent  sur la pertinence de conserver un tel outil affinitaire. « Il faut comprendre que MutRé était un outil de situation quand nous l’avons créée, utile pour réassurer les petites mutuelles du monde de la santé. Avec la concentration, leur besoin s’est réduit », rappelait le mois dernier à l'Argus, Daniel Havis, président du groupe Matmut.

Et d’ajouter : « La mariée est belle [NDLR : 4,5 M€ de résultat net en 2015] et c’est pour cela que je suis vendeur. MutRé a un avenir à la condition qu’elle corresponde à un objectif stratégique pour qui la détient. Ce n’est plus le cas pour la Matmut ni pour les mutuelles du bloc mutualiste car nous ne voulons pas injecter de nouveau des capitaux. Mais il y a un marché et un stock. »

Dénouement en octobre ?

Les capitaux propres au 31 décembre 2015 ont, quant à eux, progressé de 3,1% à 131 M€, permettant au réassureur de dégager une marge de solvabilité de 257%, contre 225% à fin 2014. L’exercice 2015 a également marqué le retour des dividendes. Après une année blanche en 2014, MutRé a procédé au versement «d’environ 40%» du bénéfice aux actionnaires.

Quoi qu’il en soit, ce dernier mouvement actionnarial pourrait rendre le dossier MutRé plus attractif auprès d’acquéreurs potentiels. Le deuxième réassureur de personnes en France espère retrouver un repreneur d’ici fin octobre.

MutRé : un actionnariat en trois tiers

La société est détenue pour 1/3 par la Matmut, 1/3 par Scor Global Life et 1/3 par un bloc mutualité.

Le bloc Mutualité se compose de la FNMF (18%) ainsi que de 12 mutuelles unies (15%) dont : La France Mutualiste, MGEN, Harmonie Mutuelle, Carac, Unéo, Mutlog, Mutlog Garanties, Mutuelle Apréva, Adréa Mutuelle, MGEFI, Mutuelle Bleue, Mutuelle de France Prévoyance.

66,6% du capital de MutRé est mis en vente : 33,3% issus de Matmut et 33% du bloc mutualité (FNMF + 12 mutuelles)

Daniel Havis

Daniel Havis

Président-directeur général du groupe Matmut

Daniel Havis est né le 31 décembre 1955 à Montauban (Tarn et Garonne).   1976-80 : études de droit des assurances à l'Institut des Assurances de Tours. 1980-83 : employé [...]

Lire la suite

Effectuer une autre recherche

Rechercher