Auto, MRH : la Matmut dévoile ses tarifs 2018

Par - Publié le

,

,

,

,

Face à la hausse de la charge des sinistres, le secteur s'attend à une hausse généralisée des tarifs en 2018.

La Matmut, une exception ? Alors que le secteur s’attend en 2018 à une hausse généralisée des tarifs, en raison de la hausse de la sinistralité, la mutuelle rouennaise choisit de ne pratiquer aucune revalorisation tarifaire pour ses contrats habitation.

En automobile, la Matmut compte en revanche pratiquer des hausses « limitées aux stricts ajustements nécessaires ». L’année 2017 est comme la précédente marquée par une évolution à la hausse de la charge des sinistres : d’une part en raison de la hausse des coûts de la réparation automobile, liée notamment aux prix élevés des composants électroniques toujours plus présents dans les véhicules ; d’autre part, en raison de l’inflation continue des indemnités allouées aux victimes de dommages corporels.

Hausses ciblées des tarifs en auto

Face à ce constat, le groupe Matmut prend la décision de revaloriser les tarifs de ses contrats d’assurance automobile de 2,7% en moyenne, pour l’année 2018.  « Cependant, l’impact de ces mesures peut être atténué, voire supprimé après application du bonus/malus et des réductions sur les garanties dommages de 5 à 10% liées à l’âge du véhicule, dont plus de 40% des sociétaires du Groupe Matmut bénéficient aujourd’hui. Ainsi, après leur application, la revalorisation tarifaire moyenne est de 1,2%  pour 2018 », précise le groupe. Pour certaines catégories de voitures dites «familiales » ou « routières », la Matmut appliquera, en outre, des baisses tarifaires en 2018.

Hausses limitées en santé

La hausse de la sinistralité pèse sur tous les assureurs dommages. Après avoir contenu leurs tarifs pour conserver leurs parts de marché suite à l'entrée en vigueur de la loi Hamon, ces derniers sont tentés aujourd'hui de se rattraper. En 2018, le cabinet Facts&Figures s’attend ainsi à des hausses tarifaires de 2 à 3% en auto et de 1 à 2% en MRH en moyenne. La Maif a déjà annoncé une revalorisation de 2 % en moyenne en auto (Vam, hors effet bonus-malus) et de 1,2 % en moyenne en habitation (Raqvam).

De même, en assurance santé, la tendance devrait plutôt être haussière cette année, en raison de l’évolution des dépenses de santé et de différentes revalorisations tarifaires, dont la hausse de 2€ du forfait hospitalier décidée par le gouvernement. En dépit de ce contexte, Ociane Groupe Matmut, qui gère l’activité santé du groupe, fait le choix de ne pas augmenter la cotisation du contrat Ociane Santé Évolution pour 2018. Lancée au printemps dernier, cette offre représente la majorité des contrats aujourd’hui commercialisés par la mutuelle qui a été intégrée au groupe Matmut au 1er janvier 2017. Pour les autres contrats santé, l’évolution des cotisations sera limitée à un taux compris entre 2 et 5%, selon les garanties.



Effectuer une autre recherche

Rechercher