En 2007, la Matmut offre la stabilité

Par - Publié le
Ouvrant le bal des annonces tarifaires, la mutuelle de Rouen conserve des tarifs stables, une politique constante depuis quatre ans.

Chevallier et Laspalès l'annoncent sur tous les murs et toutes les ondes : les tarifs de la Matmut n'augmenteront pas en 2007. Ce qui correspond à une baisse de primes pour 92 % de ses assurés auto, puisque la mutuelle pratique son propre système de bonus jusqu'à 65 %, au-delà des 50 % de la clause de réduction-majoration. De plus, les monospaces de taille moyenne bénéficieront d'une baisse du tarif de base.

Cette décision a été rendue possible par la réduction continue de la fréquence des sinistres, plus marquée en corporel qu'en matériel. Ces mesures ont un coût : 41 ME en moins dans le chiffre d'affaires de la mutuelle. Elle compense par un recrutement très actif d'assurés. Depuis le début de l'année, la Matmut a accru son portefeuille auto de 5,4 %. Daniel Havis (1), son président, prévoit même une augmentation de 4,5 % de son sociétariat en 2006, et une poursuite de cette dynamique en 2007.

Les « personnes » vont bien

Parallèlement, d'ici à fin 2006, la Matmut lancera une MRH accompagnée d'engagements sur la qualité de services (délais de règlement et d'intervention entre autres).

Les assurances de personnes se portent bien, avec 850 000 contrats. Le réseau, qui s'est approprié la gamme, souscrit de manière régulière. AMF assurances, la société commune créée avec l'AMF, a obtenu son agrément et sera opérationnelle au premier trimestre 2007. Enfin, le lancement d'une gamme spécifique aux fonctionnaires en dommages est prévu pour avril. D'autres partenariats sont à l'étude, selon Daniel Havis.

1. Interviewé par « l'Argus » le 25 octobre.



Effectuer une autre recherche

Rechercher

article extrait de l’argus de l’assurance

Tous les vendredis, l’information de référence
des institutionnels et des réseaux
 Contactez la rédaction
 Abonnez-vous