Groupama digitalise son marketing sur les salons

Par - Publié le

,

La caisse régionale Loire-Bretagne du groupe mutualiste d’assurance Groupama modernise et fiabilise la collecte des données des consommateurs sur les salons où elle expose.

La gamification devient une technique marketing courue par les assureurs pour récolter de la donnée
La gamification devient une technique marketing courue par les assureurs pour récolter de la donnée


La Caisse régionale Loire-Bretagne de Groupama délaisse le traditionnel jeu-concours papier au profit de tablettes ludiques et tactiles dotées d’une application de jeux-concours et couponing. Le client continue donc de jouer pour gagner, y laisse toujours sur le stand ses précieuses données - dont le traitement et l’exploitation sont automatisés - mais découvre aussi les promotions et surtout les différentes applications mobile du groupe mutualiste d'assurance (pros, générale…) qu’il est bien sûr invité à télécharger.

Récolte de données qualifiées

Pour digitaliser son marketing sur les salons et les foires, Groupama Loire-Bretagne qui couvre 6 départements s’est doté de la nouvelle solution de Digitaleo, spécialiste Français en marketing digital.  « L’enjeu, c’est de récolter des données qualifiées et de les réutiliser ensuite sans délai pour une campagne SMS ou d’émailing, envoyer des bons de réductions, explique Gwénolé Léost, account manager banque assurances de Digitaleo, mais surtout de laisser nos clients comme Groupama piloter l’outil de façon autonome, en important leurs visuels servant à la création des jeux, en constituant le formulaire de contacts (coordonnées, habitudes de consommation, de vie…) tel qu’ils l’entendent ».

Prolonger la relation clients

Pascal Luguen, chargé de la communication de la caisse régionale, souligne que « dynamiser nos jeux ne signifie pas faire n’importe quoi des données collectées. Nous aspirons ainsi à prolonger la relation avec le client au-delà de l’événement, lui proposer des avantages, des invitations à d’autres salons... Cela nous permettra aussi de mesurer notre taux de pénétration en croisant le fichier des prospects et des assurés ».

Gamification, le nouveau marketing

Egalement utilisée par le Crédit Agricole du Morbihan, la solution coûte 250 euros par mois sur le volet collecte de données. « La banque assurance est un secteur qui a beaucoup de besoins dans ce domaine », confirme Gwénolé Léost qui estime que la ‘gamification’ est une nouvelle technique marketing qui constitue un outil de fidélisation.

« Nous utilisons cette solution à l’occasion de salons professionnels. C’est une manière d’animer notre présence sur nos événements, de générer du trafic sur nos stands tout en valorisant notre image multicanale », témoigne Armelle Coulm, responsable communication du Crédit Agricole du Morbihan.
 



Effectuer une autre recherche

Rechercher