Macif lance Diffuz, un réseau social solidaire

Par - Publié le

,

La mutuelle niortaise crée une plateforme de mise en relation de citoyens et d'associations afin de leur permettre de s’engager ponctuellement dans des actions de bénévolat sous forme de micro-défis.

Jacques Malet, Alain Montarant et Alban Gonord le 18 mai 2017 au lancement du site Diffuz.
Jacques Malet, Alain Montarant et Alban Gonord le 18 mai 2017 au lancement du site Diffuz.

Acteur de l’économie sociale et solidaire (ESS), le groupe Macif lance un réseau social baptisé Diffuz dont l’objectif consiste à mettre en relation les citoyens avec les associations caritatives, voire entre eux. Bâti par des collaborateurs de la mutuelle avec la direction, le site Internet bénéficie de l’appui de 6 grandes structures françaises solidaires :

  • Les Restos du Cœur,
  • Samusocial de Paris,
  • Secours populaire français,
  • Unis-Cité,
  • France Nature Environnement,
  • Unicef France.

Vocation : donner aux citoyens français le pouvoir d’agir en matière de solidarité en leur proposant une nouvelle forme de bénévolat, plus active et plus flexible, autour de micro-défis à relever partout en France. «40% des Français sont mobilisables, soit bien plus que les 25% -13 millions de bénévoles- actuellement engagés dans les 1,3 million d’associations qui oeuvrent sur notre territoire », explique Jacques Malet -ci-dessous), président fondateur de l’association Recherches et solidarités qui a mené une étude pour la Macif.

Donner le pouvoir d'agir

C’est pour ne pas passer à côté de ces nombreux bénévoles potentiels - 85% des citoyens français veulent, notamment, agir ou réagir à l’injustice  – que la mutuelle propose cette plateforme. «Le premier frein, c’est le temps, 75% en manquent, surtout ceux âgés entre 34 et 50 ans, puis la peur, ensuite, de devenir prisonnier d’un engagement. Avec Diffuz, ils répondent ainsi en un clic, en fonction de leurs affinités et possibilités, à des défis qui vont du nettoyage d’une plage, à une course caritative en passant par une collecte alimentaire», détaille Jacques Malet.

Une palette large d'actions de l'aide aux aidants à l'environnent

De fait, les champs d’action sont divers : aide aux aidants/ Enfants/ Difficultés sociales/ Environnement/ Handicap…
Ces défis lancés par les associations ou des particuliers peuvent être relayés («likés »). «Cela rend plus visible les bonnes idées qui jalonnent le territoire », souligne Alban Gonord (photo ci-dessus), directeur de l’action mutualiste du groupe Macif qui a porté ce projet, en bêta-test depuis 6 mois, avec les salariés de l’entreprise. «En outre, c’est un portail 100% numérique français», glisse-t-il.

Miser sur le bouche-à-oreille

Faire se rencontrer l’envie et le pouvoir d’agir fonctionne déjà sans communication par le bouche-à-oreille. Diffuz propose une centaine de défis via 50 associations qui se font aussi connaître par ce biais. «Nous enregistrons déjà 10 mn de temps de visite sur le site et 80% de taux de retour», poursuit Alban Gonord. Par comparaison, les internautes ne resteraient « que » 7mn sur Vente-privee.com. Et Alain Montarant de déclarer que Macif s’est développée, en 1980, «uniquement sur le bouche-à-oreille». Le 31 mai 2017, l’Unicef propose de s’habiller en bleu. Vous relevez le défi ?




 



Effectuer une autre recherche

Rechercher