Prévention routière : le partage de la route, une notion floue pour 70% des automobilistes

Par - Publié le

,

,

,

,

,

,

Selon une enquête de GMF Assurances, le passage piétons est dangereux pour un Français sur deux. 71% des automobilistes estiment difficile de partager la route avec les piétons.

Le partage de la route, nouvel enjeu de la sécurité routière. Après s’être focalisée sur les dangers de l’alcool au volant et le port du casque pour les deux-roues, la prévention routière cible désormais les usagers dits « vulnérables » c’est-à-dire les piétons, les cyclistes et en particulier les seniors. Il faut dire que les chiffres sont éloquents : selon le bilan de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), la mortalité piétonnière a grimpé en 2016 de 19% et celle des cyclistes de 9%.

Une enquête conduite par GMF Assurances confirme ce constat : le partage de la route reste une notion floue pour les automobilistes. Seulement 29% estiment qu'il est facile de partager la route avec les piétons, 18% avec les cyclistes et 13% avec les deux roues motorisés. Au total, il s’avère que, majoritairement, les Français n’envisagent le partage de la route qu’avec ceux qui utilisent le même mode de transport qu’eux.

Le passage piétons, un carrefour à risques

Le passage piétons est, en particulier, considéré comme une zone de danger pour un Français sur deux, qu’il soit automobiliste ou piéton. Près de la moitié des Français adoptent des comportements dangereux à l'abord des passages piétons. Ainsi, 45% des conducteurs déclarent hésiter entre accélérer et freiner quand le feu passe à l'orange aux abords d'un passage piétons. De même, 45% des piétons déclarent qu'il leur arrive régulièrement de traverser alors que le feu piétons vient de passer au rouge. De plus, un quart (23%) des personnes interrogées déclarent éprouver des doutes sur les règles de priorité aux abords des passages piétons.

Pour Julie Cabuzel, responsable prévention de GMF Assurances, « à l’heure où se développent les « zones de rencontre » en ville, ce sondage nous montre que le partage de la route est une notion encore théorique et pas encore très bien perçue par tous les usagers quels que soient leur modes de déplacement». GMF Assurances a donc décidé de sensibiliser le public en utilisant la technologie 360° avec un film intitulé “La route partagée”. Il permet d’avoir le point de vue subjectif d’une passagère à moto lors d’un trajet en ville et de se rendre compte des multiples risques. Ce film a été réalisé en partenariat avec les Compagnies Motocyclistes de la Préfecture de Police de Paris. 

 



Effectuer une autre recherche

Rechercher