Résultats semestriels 2017 : Groupama porté par des plus-values exceptionnelles

Par - Publié le

,

Le bénéfice net du groupe a plus que triplé grâce au produit de ses cessions dans Icade et OTP Bank. Le résultat opérationnel progresse aussi de 39%, porté par la santé collective et la hausse de la part des UC en vie.

Le retour à la santé financière se confirme pour Groupama. En témoignent ses bons résultats semestriels publiés ce jeudi 31 août. Le bénéfice net du groupe a plus que triplé au premier semestre 2017 s’affichant à 286 M€, contre 69 M€ un an plus tôt. Une hausse spectaculaire qui s’explique surtout par les plus-values exceptionnelles générées par la cession de ses participations dans la foncière Icade (filiale de la Caisse des Dépôts) et OTP Bank. 
 
Développement ciblé en vie et santé
Le résultat opérationnel n’en est pas moins bon : en hausse de 39% sur un an, il atteint au premier semestre 154 M€, grâce notamment à un développement ciblé et une transformation active du portefeuille vie avec une part des encours UC en épargne individuelle portée à 25%. Le chiffre d’affaires de l’assurance de personnes atteint 3,9 Mds € en légère hausse de 0,9% par rapport au 30 juin 2016. La hausse des UC ainsi que la croissance du chiffre d’affaires en santé collective et prévoyance collective permet à l’assurance de personnes de dégager un résultat opérationnel de 137 M€, en hausse de 66M€ sur un an.
 
L’assurance dommages réalise un chiffre d’affaires de 5,2 milliards d’euros au 30 juin 2017, en progression de +2% sur un an. En raison d’une sinistralité climatique élevée, le groupe affiche toujours un ratio combiné dégradé à 99,7%, en légère amélioration de 0,2 points. Le résultat opérationnel de la branche dommages recule à 29 M€, contre 72M€ un an plus tôt.
 
Solidité financière
En matière financière, Groupama a retrouvé des reins solides avec des fonds propres de 8,8 Mds€ et un ratio de solvabilité de 326%, en hausse de 37 points par rapport au 31 décembre 2016 (boosté toutefois par des mesures transitoires sur les provisions techniques autorisées lors du passage à Solvabilité 2). « Nous récoltons avec satisfaction le fruit de nos efforts structurels qui se traduisent dans des ratios de solvabilité en très forte progression et par le relèvement de notre rating en catégorie A », relève Thierry Martel, directeur général de Groupama SA. En mai dernier, l’agence Fitch Ratings a en effet relevé la note de crédit de Groupama de BBB+ à A-, saluant la « réduction significative des risques en portefeuille ». « Ce premier semestre enregistre par ailleurs de significatives plus-values financières, résultat d’une gestion dynamique de nos portefeuilles d'actifs », fait valoir Thierry Martel.
 


Effectuer une autre recherche

Rechercher