AG2R La Mondiale fait évoluer son offre retraite

Par - Publié le

,

,

,

,

AG2R La Mondiale lance une nouvelle gamme retraite pour répondre aux besoins d’épargne en vue de la constitution d’une retraite complémentaire. Plus flexible, elle s'adapte aux différentes période de la vie, à la retraite.

Philippe Dabat, Directeur général délégué AG2R LA MONDIALE.
Philippe Dabat, Directeur général délégué AG2R LA MONDIALE.
DR

Le sujet des retraites est plus que jamais au cœur des préoccupations.Son financement est même la principale préoccupation pour 60% des français, selon un sondage du cercle de l’épargne. Et leurs visions évoluent du fait de l’allongement de l’espérance de vie, d’un individualisme renforcé dans la société et d’un contexte de dégradation de conditions économiques en France. Résultats: le besoin d’épargner est fort pour se constituer une retraite complémentaire et compenser la baisse du pouvoir d’achat attendu à ce moment de la vie. « Les français se lancent plus massivement dans la constitution de retraite complémentaire en épargnant sur des durées de plus en plus longues », constate Philippe Dabat, Directeur général délégué d’AG2R La Mondiale.

4 modes de gestion proposés

Dans ce contexte, l’assureur fait évoluer sa gamme retraite vers plus de flexibilité en prenant en compte pour principaux critères :

 

  • la propension aux risques du client au regard de l’objectif de rendement,
  • la durée envisagée de l’investissement,
  • le patrimoine existant,
  • la répartition du patrimoine.

Il propose alors 4 modes de gestion différents : par horizon, dynamisation, libre ou en fonds euro pour une totale sécurisation.

De nouvelles options en phase de restitution du capital épargné

Mais surtout en phase de restitution de l’épargne, Ag2r La Mondiale revoit les options proposées aux clients et innove avec de nouvelles options comme la rente cycle de vie pour moduler le montant de la rente versée en fonction de l’âge du souscripteur. L’idée consiste à répondre au mieux aux différentes phases de retraite.

Autrement dit, en phase de retraite active, identifiée entre 62 et 72 ans, l’assuré perçoit une rente, par exemple 6 885€. Cette dernière sera minorée en période de retraite sédentaire, évaluée entre 72 et 87 ans (ex : 4 795 €) et majorée à nouveau en période de retraite coûteuse à partir de 87 ans, c’est-à-dire quand arrive le besoin de financer un aménagement de domicile, une installation en maison de retraite, etc. (Ex : 9 540 €). Une option supplémentaire peut être ajoutée en cas de dépendance.

L’assuré peut également choisir une rente à vie réversible au conjoint, ou une rente à vie avec annuités garanties.

Ces options sont disponibles pour les nouveaux contrats d’épargne retraite (article 83, Madelin, Perp). 



Effectuer une autre recherche

Rechercher