Fonction publique territoriale : Uni-Ter veut sensibiliser les candidats à l’élection présidentielle

Par - Publié le

,

,

,

,

,

L’association Uni-Ter, menée par la Mutuelle Nationale Territoriale (MNT), s’empare de l’élection présidentielle à venir pour interpeller l’employeur public. Objectif : faire évoluer la protection sociale complémentaire des agents territoriaux.

L'association Uni-Ter protège près d'1,5 million de personnes en santé et prévoyance.
L'association Uni-Ter protège près d'1,5 million de personnes en santé et prévoyance.

L’élection présidentielle à venir constitue, pour l’association mutualiste Uni-Ter*, menée par la Mutuelle Nationale Territoriale (MNT), une occasion particulière d’interpeller les différents candidats.

L’association veut promouvoir de nombreuses évolutions de la protection sociale complémentaire des agents territoriaux, dénonçant notamment leur «forte précarité» et le recul de l’équipement en complémentaire santé des agents de catégorie C – «le plus bas depuis 2009».

Uni-Ter valorise ainsi un certain nombre de préconisations pour faciliter la participation de l’employeur public au financement de la protection sociale complémentaire des agents de la fonction publique territoriale (FPT). Elle suggère ainsi de compléter le cadre de cette participation employeur en mettant en place «une défiscalisation ou un crédit d’impôt pour les cotisations» au bénéfice des agents (NDLR : la participation versée par l'employeur est incluse dans le revenu imposable du bénéficiaire). L’association rappelle également son souhait de rendre obligatoire cette participation employeur «à hauteur minimale de 50%», d’abord en matière de garantie maintien de salaire.

Attachement à la labellisation

L’association Uni-Ter veut également faire passer un certain nombre de messages. Elle rappelle ainsi sa préférence pour la procédure de labellisation quant à la sélection des opérateurs dans la FPT pour le choix de la protection sociale complémentaire, qui permet notamment de «garantir une couverture mutualisée respectant la solidarité intergénérationnelle». Une labellisation pouvant être élargie à plusieurs opérateurs, «notamment pour les grandes collectivités».

Et de dénoncer, enfin, la «guerre de prix» générée par les conventions de participation : Uni-Ter veut ainsi améliorer l’importance du critère de solidarité intergénérationnelle dans le choix des opérateurs dans la FPT, rappelant les négociations précédant la seconde vague des procédures de référencement pour la Fonction Publique d’Etat (FPE).

* L’association Uni-ter compte parmi ses rangs la MNT (Mutuelle Nationale Territoriale), l’Union Mutame, la MNFCT (Mutuelle Nationale des Fonctionnaires des Collectivités Territoriales), l’UNMFT (Union Nationale des Mutuelles de Fonctionnaires Territoriaux) ainsi que Mut’est et La Fraternelle. Près d’un million de territoriaux seraient ainsi protégés par une mutuelle de l’association, soit un agent territorial sur deux.



Effectuer une autre recherche

Rechercher