Groupes paritaires : nouvel épisode dans la bataille entre AG2R et Arpège Prévoyance

Par - Publié le

,

Le groupe de protection sociale et son institution de prévoyance alsacienne sont au cœur d’un conflit larvé depuis plusieurs mois. Une bataille qui ne va pas se terminer tout de suite...

 

La bataille se poursuit sur le dossier Arpège Prévoyance. L’institution de prévoyance alsacienne se retrouve depuis plusieurs mois sous les feux des projecteurs, en conflit latent avec le groupe de protection sociale AG2R La Mondiale. Après avoir intégré Réunica en 2010, un dernier groupe ayant ensuite rejoint AG2R La Mondiale en 2015, Arpège Prévoyance exprime désormais des velléités d’indépendance…

Les germes officiels du conflit remontent en réalité au 25 avril 2017. Le conseil d’administration de l’institution de prévoyance était amené à se prononcer sur son affiliation à la Sgaps AG2R La Mondiale et avait alors décidé de reporter son éventuelle adhésion, report confirmé lors de l’assemblée générale d’Arpège Prévoyance du 20 juin 2017. Une démarche similaire a été menée du côté de Muta Santé, mutuelle rattachée au groupe Arpège.

La crainte d'une fusion pure et simple

« Les raisons de ce conflit sont très classiques : une opposition entre des acteurs régionaux de proximité et un groupe d’envergure nationale », résume Stéphane Demuth, directeur général du groupe Arpège démis par AG2R La Mondiale en septembre 2017 mais immédiatement rétabli dans ses fonctions par les administrateurs d’Arpège Prévoyance et de Muta Santé. La crainte de Stéphane Demuth : qu’Arpège soit tout simplement aspiré dans AG2R et soit voué à une disparition programmée.

Depuis lors, deux conseils d’administration distincts revendiquent chacun leur légitimité : AG2R La Mondiale a placé fin 2017 Jean-Camille Gallay et Christian Munch aux postes « vacants » de président et vice-président d’Arpège Prévoyance, l’activité étant pilotée par le directeur de la business unit Arpège André Fleith. Du côté des dissidents, Stéphane Demuth et le président "déclaré" du conseil d’administration Éric Furlan campent sur leurs positions.

Statu quo sur la forme

Ces derniers ont intenté un recours contre les représentants d’AG2R, débouchant début février 2017 sur une première décision du tribunal de grande instance de Mulhouse, interdisant aux deux conseils d’administration de siéger. Après cette décision sur la forme, c’est désormais sur le fond que les deux parties se sont opposées ce 20 mars, par l’entremise de leurs avocats respectifs : la décision est attendue pour le 25 mai prochain.

Si l’avenir d’Arpège Prévoyance s’inscrit donc toujours en pointillés, celui de Muta Santé se jouera en dehors du groupe de protection sociale, la sortie d’AG2R ayant été votée au 1er janvier 2019. La mutuelle devrait proposer à ses salariés de Mulhouse et Strasbourg des postes à pourvoir d’ici fin avril, ces derniers pouvant candidater jusqu’à mi-juin.


Stéphane  Demuth

Stéphane Demuth

Directeur gestion et commercial individuel du pôle Arpege au sein de Réunica

  1993 : Diplôme de l'institut de formation d'actuariat de Strasbourg.   En poste au sein d'une collectivité territoriale. 1996 : Stéphane Demuth rejoint [...]

Lire la suite

Effectuer une autre recherche

Rechercher