Mutuelles de la fonction publique : la MFP dans l'expectative

Par - Publié le

,

,

,

,

L'assemblée générale de la mutualité fonction publique (MFP) s'est tenue ce 9 juin dans un contexte délicat, entre les récentes réformes sur la santé et les craintes sur l'avenir de son modèle.

Année particulièrement chargée pour le président de la MFP Serge Brichet... et les prochains mois devraient également l'être.
Année particulièrement chargée pour le président de la MFP Serge Brichet... et les prochains mois devraient également l'être.

L'année écoulée a été "éprouvante" pour Serge Brichet. Le président de la mutualité fonction publique (MFP) s'exprime, à l'issue de l'assemblée générale de la MFP, listant les points d'inquiétude de son organisation. Et ils sont nombreux.

Plus, désormais, que le rapport Charpin, c'est la prochaine circulaire fixant les modalités des appels d'offres à venir en santé/prévoyance au sein des ministères qui cristallise les craintes. "La période actuelle est déjà bien compliquée... Sera-t-elle un jour plus simple ?".

Une si crainte circulaire... 

La circulaire DSS/DGAFP sur la seconde vague de référencements dans la fonction publique (la première ayant eu lieu en 2009), attendue de pied ferme depuis des mois, pourrait ainsi ouvrir la voie à un découplage des garanties santé et prévoyance. Autres craintes exprimées par la MFP : une exclusion du risque dépendance du cahier des charges, ainsi que les conséquences de l'importance - accrue - du prix dans les critères de sélection, laissant la porte ouverte à une sélection des risques.

La réforme de la généralisation de la complémentaire santé dans le secteur privé s'est ajoutée à ce contexte délicat, amenant la MFP à lancer début février l'opération #24H24Semaines. Objectif de cette campagne : sensibiliser les fonctionnaires à leur protection sociale - et rappeler, par la même, que là où la couverture de la complémentaire santé est financée a minima à 50% par l'employeur dans le privé, elle n'est financée par l'Etat pour les agents publics qu'à auteur de quelques euros par an. "Au vu des difficultés budgétaires actuelles, nous n'attendons pas de miracle" souligne d'ailleurs la trésorière générale de la MFP Dominique Combe en pointant cette inégalité.

La mobilisation sur le terrain satisfait en tout cas la direction de la MFP. "Les agents n'avaient eux-mêmes pas forcément connaissance des contre-vérités balancées sur eux", observe le nouveau secrétaire général de la MFP Didier Quercioli. Place désormais, une fois ces 24 semaines écoulées, à l'étape de la pétition... et de la pression, maintenue, sur la ministre de la fonction publique Annick Girardin. "Tant que la circulaire ne sera pas publiée, nous poursuivrons notre combat", prévient d'ailleurs M. Brichet : "Nous ne sommes pas là pour pérenniser la MFP, mais son modèle !".

Place à la pétition

Si la concurrence n'est ni une nouveauté ni une crainte pour les mutuelles de la fonction publique, elle n'avait pour l'heure pas véritablement cherché à se positionner sur cette cible - seul Groupama ayant été retenu en 2009 au sein de l'Office national des forêts. La nécessité de trouver de nouveaux débouchés pour les acteurs du marché de la santé, aux marges compressées et aux nouveaux horizons clairsemés avec la réforme de la généralisation de la complémentaire santé, pourrait toutefois porter un coup bien plus rude à la MFP. Sans omettre les rapprochements continues dans le monde mutualiste, entre Uneo et la MGP (associées à Covéa) et Intériale... Si la ministre se refuse à parler de "dérégulation", la MFP insiste toutefois sur ce terme.

La seconde phase de la mobilisation de la MFP passe donc par une pétition, recueillant pour l'heure plus de deux mille signatures, histoire de quantifier la portée de ses actions. Avec, dans un coin de la tête, le souvenir de la campagne de 2006 et les centaines de milliers de signatures d'une pétition sur l'amélioration des droits sociaux.

Ce dossier devrait être, ainsi, un des premiers sur la table du successeur d'Etienne Caniard à la tête de la Mutualité française. Si le partant s'est exprimé en clôture de l'assemblée générale de la MFP, insistant sur l'importance des mécanismes de solidarité au sein des mutuelles, son probable remplaçant, lui-même à la tête d'une mutuelle de la fonction publique, devrait à son tour être amené à s'emparer de ce sujet...


Serge  Brichet

Serge Brichet

Président de la Mutuelle générale de l'économie, des finances et de l'industrie (MGEFI) groupe Vyv et président Mutualité fonction publique (MFP)

Serge Brichet est né en 1954 à Marseille. 1993 : membre du bureau national de la Mutuelle des agents des impôts (MAI), chargé de la communication et de la formation. 2000 : secrétaire [...]

Lire la suite

Effectuer une autre recherche

Rechercher