precedent Suivant Mutuelles étudiantes : vers la fin d’un régime contesté ? (e-dossier) 6 / 6

Mutuelles étudiantes : la piqûre de rappel de LMDE au gouvernement

Par - Publié le

,

,

,

La Mutuelle des Étudiants (LMDE) considère que les tractations en cours autour de l’avenir du régime étudiant de Sécurité sociale se déroulent actuellement « à huis clos ». Et s’étonne, par la même, de ne pas avoir encore été reçue par l’exécutif…

C’est l’un des principaux éléments de la feuille de route de la ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn. Quid de l’avenir du régime étudiant de Sécurité sociale ? Le président Emmanuel Macron avait de lui-même souligné, durant sa campagne, être favorable à une réintégration des étudiants au sein du régime général. Une volonté qui pourrait être matérialisée dans le prochain projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2018.

Les tractations sur ce sujet sont toujours en cours, mais la Mutuelle des Étudiants (LMDE) s’étonne par voie de communiqué que « le sujet de l’accompagnement sanitaire des étudiant(e)s soit actuellement débattu à huis clos ». Et souligne, au passage, « ne pas avoir encore été reçue » par le gouvernement malgré plusieurs demandes de contacts.

Un PLFSS 2018 fortement attendu

Cette piqûre de rappel intervient à une période stratégique, alors que le PLFSS pour 2018 est attendu pour fin septembre 2017. Un projet de loi qui sera particulièrement attendu, non seulement parce qu’il s’agit du premier de l’ère Buzyn-Macron, mais surtout – et par conséquent – qu’il pourrait mettre un terme à l’histoire du régime étudiant de Sécurité sociale (RESS), ainsi qu’à celui du régime social des indépendants (RSI).

Elle intervient également quelques heures après la publication du 15e rapport annuel de la Fédération des associations générales étudiantes (Fage) sur le coût de la rentrée universitaire. De longue date opposée au RESS, la Fage souligne dans ce rapport la forte inflation des coûts des complémentaires santé. Un constat rapidement qualifié de « fake news » (ndlr : fausse nouvelle) par le réseau de mutuelles étudiantes régionales emeVia.


precedent Suivant Mutuelles étudiantes : vers la fin d’un régime contesté ? (e-dossier) 6 / 6


Effectuer une autre recherche

Rechercher