Suivant

Mutuelles étudiantes : vers la fin d’un régime contesté ? (e-dossier)

Par - Publié le

,

,

,

,

Le régime étudiant de Sécurité sociale pourrait vivre ses derniers mois : sa suppression est en tout cas au menu de la ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn. Une mesure emblématique qui n’est pas sans soulever quelques oppositions.


© Pascal Guittet
E-DOSSIER  

Les mutuelles étudiantes bientôt condamnées ? Les modalités de leur suppression pourraient figurer au programme du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2018, présenté le 28 septembre prochain.

Créé en 1948, le régime étudiant de sécurité sociale (RESS) pourrait ainsi ne pas souffler sa 70e bougie. Promesse de campagne du candidat devenu président Emmanuel Macron, sa suppression est au menu de la feuille de route de la ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn.

Cette requête n’est pas nouvelle, le régime étudiant étant régulièrement la cible de critiques. Sur les seules cinq dernières années, les mutuelles étudiantes ont subi les foudres du Sénat, de la Cour des Comptes, du Défenseur des Droits, des inspections générales des affaires sociales (Igas) et des finances (IGF)…

Le réseau de mutuelles étudiantes régionales emeVia mais surtout la Mutuelle des Étudiants (LMDE), au cœur de ces récriminations, soulignent toutefois aujourd’hui l’amélioration de leur efficience et de leurs performances. Le premier syndicat étudiant, la Fage (fédération des associations générales étudiantes), appelle au contraire à la fusion complète du RESS au sein du régime général de Sécurité sociale.


Suivant


Effectuer une autre recherche

Rechercher