Mutuelles : le groupe Aesio à l’aube de la diversification

Par - Publié le

,

,

,

,

,

,

L’union mutualiste de groupe (UMG) Aesio, regroupant les mutuelles Adréa, Apreva et Eovi MCD, souffle sa première bougie. Avec des ambitions à la clé… et des défis à surmonter.

Emmanuel Roux et Maurice Ronat, respectivement directeur général et président du groupe Aesio.
Emmanuel Roux et Maurice Ronat, respectivement directeur général et président du groupe Aesio.

Le groupe prudentiel Aesio veut poursuivre sur sa lancée. Un an après son lancement, le 5 juillet 2016, l’UMG constituée des mutuelles santé Adréa, Apreva et Eovi MCD affine ses ambitions, se réjouissant de premiers résultats encourageants et se focalisant sur l’accélération de sa stratégie de diversification.

La structuration d’Aesio est désormais (quasiment) conclue. « 95% des (64) collaborateurs d’Aesio viennent de transferts de nos trois mutuelles », souligne son président Maurice Ronat, par ailleurs président d’Eovi MCD. La direction du développement, pilotée par Denis Fendt (ex-SwissLife), est déjà opérationnelle : « Elle est fondamentale pour mieux réaliser ce que nos mutuelles faisaient auparavant en solo », note le directeur général du groupe Aesio Emmanuel Roux. Reste encore l’interrogation Solimut, qui devait rejoindre l’UMG en 2017 : « Ils sont toujours en phase de réflexion sur la viabilité de leur propre UMG, nous sommes en attente », résume Maurice Ronat.

Premiers succès commerciaux

Le portefeuille d’Aesio est aujourd’hui composé de plus de 2 500 contrats (325 000 personnes couvertes), près de cinquante recommandations au sein des branches professionnelles et près de 200 grands comptes (notamment Téréos (ex-Béghin Say) et le récent contrat Natixis), alors que le groupe a fait ses débuts commerciaux en novembre dernier. Le tout représente un total de 170 millions d’euros de cotisations (n’incluant pas le contrat spécifique de l’Union des caisses nationales de sécurité sociale (Ucanss), premier contrat collectif en valeur du groupe). « Nous sommes confiants mais prudents », note M. Ronat.

Un focus particulier est naturellement porté sur la diversification, les résultats d’exploitation de ces mutuelles quasi-mono-activité en santé étant négatifs depuis plusieurs années. Trois chantiers sont en cours : le premier concerne la IARD, mené d’abord par Adréa en partenariat avec Thélem Assurances. « Les premiers résultats sont plutôt positifs », se réjouit Emmanuel Roux. Le second concerne l’assurance emprunteur : le partenariat avec la fintech Utwin Assurance, piloté par Eovi MCD, doit être opérationnel au début de l’année 2018.

La prévoyance, chantier stratégique

Troisième chantier de diversification : la prévoyance. « C’est notre principale réflexion », note Maurice Ronat, avançant « des taux de croissance à deux chiffres en 2016 » dans le giron de Mutex, société désormais majoritairement détenue par Harmonie Mutuelle. Aesio entend, en plus des engagements de production avec Mutex, être assureur ou réassureur avec un nouveau partenaire, le choix de ce dernier étant en cours – cinq acteurs de l’économie sociale ont déjà été sélectionnés, avec une réponse attendue fin 2017.

Outre la diversification et la montée en puissance sur la santé et prévoyance collective, Aesio a également d’autres sujets de réflexion… voire de préoccupation. La politique des trois mutuelles en matière de services et soins d’accompagnement mutualistes (Ssam, livre III) est encore fortement différenciée, Eovi MCD ayant désormais une union dédiée (450 millions d’euros de chiffre d’affaires). « Nous réflechissons à harmoniser cette stratégie », glisse Maurice Ronat. Il en est de même pour l’assistance, un appel d’offres étant actuellement en cours pour déboucher sur un assisteur unique (IMA et RMA étant les deux assisteurs actuels).

Des efforts ruinés sur le RSI ?

De manière plus isolée, deux sujets d’actualité peuvent à terme impacter les mutuelles du groupe Aesio : la possible fin du régime étudiant de sécurité sociale et du régime social des indépendants. Eovi MCD est ainsi doté de la mutuelle étudiante Vittavi (réseau emeVia), surtout implantée dans le sud-ouest de la France et à la Réunion. Eovi MCD et Adréa font également partie des organismes conventionnés avec le RSI, impactés non seulement par la probable suppression du régime mais aussi, depuis 2016, touchés par l’évolution des règles de conventionnement…

Aesio s’est ainsi, durant le second semestre 2016, attaché à mettre en place un organisme conventionné (via Solead) regroupant la quasi-intégralité des mutuelles n’atteignant pas le nouveau seuil de 600 000 personnes couvertes (23 000 auparavant). Un travail qui arrive aujourd’hui à son terme (15 des 16 mutuelles concernées ont donné leur accord), pour une union effective d’ici à la fin de l’année…


Maurice Ronat

Maurice Ronat

Président d'Eovi MCD Mutuelle, du groupe Aesio et de l'Unocam, 2e vice-président de la Mutualité française Loire SSAM

Maurice Ronat est né le 31 juillet 1947. Formation comptable. 1981-99 : administrateur de la mutualité française Loire. 1997-2014 : président de la Fédération nationale de la [...]

Lire la suite
Emmanuel Roux

Emmanuel Roux

Directeur général du groupe Aesio

Emmanuel Roux est né en 1969. Agrégé et docteur en philosophie. Études à l’École Nationale d’Administration (ENA). 2004-07 : auditeur affecté à la 6e chambre, [...]

Lire la suite

Effectuer une autre recherche

Rechercher