Assurance collective santé

Négociations sur la complémentaire santé : accord en voie d'extension pour les journalistes pigistes

Par - Publié le

,

,

,

Le nouveau régime de frais de santé des journalistes pigistes est entré en vigueur le 1er janvier 2016, réforme de la généralisation de la complémentaire santé oblige. Le financement pase par un dispositif original de fonds collectif, géré par le groupe de protection sociale Audiens..
L'accord santé et prévoyance des journalistes pigistes a été signé le 24 septembre 2015.
L'accord santé et prévoyance des journalistes pigistes a été signé le 24 septembre 2015.
D.R.

Le 24 septembre 2015 a vu les négociations sur les régimes de frais de santé et prévoyance des journalistes pigistes aboutir, sous la forme d'un avenant de révision réorganisant la protection sociale de ces professionnels.

L'accord, fruit d'un an et demi de négociations, améliore les précédentes garanties prévoyance, avec l'ajout d'une rente éducation et le quadruplement du capital décès. Il instaure également un nouveau régime de frais de santé, dans le contexte de la réforme de la généralisation de la complémentaire santé.

Fonds géré par Audiens

Le régime conventionnel, ouvert à tout journaliste ayant effectué au moins une pige au cours des 24 derniers mois, est financé par un fonds collectif dédié, alimenté par les cotisations des employeurs (0,40% sur le montant de chaque pige brute) géré par Audiens.

Tout journaliste souscrivant à ce régime collectif bénéficie ainsi de cette prise en charge employeur à hauteur de 50%, faisant évoluer la cotisation de 38,62 à 19,31€ par mois (équivalent de 0,6% du PMSS). A noter que si le journaliste pigiste justifie d'un montant de piges annuel a minima de 7 608 €, la prise en charge de la moitié de sa cotisation est assurée pour l'année en cours ainsi que pour les deux suivantes.

Garanties supérieures au panier de soins

L'adhésion à ce régime, pour le journaliste pigiste, n'est pas obligatoire (couverture en tant qu'ayant-droit ou au sein d'un autre organisme assureur) mais seule celle-ci permet l'accès au fonds collectif. A noter que, du côté des garanties, l'accord conventionnel fixe des plafonds légèrement supérieurs au panier de soins ANI (prothèses auditives, chambre particulière, allocation naissance).

«Audiens salue la réponse adaptée et sécurisante des partenaires sociaux, à la fois pour les salariés multi-employeurs et pour les employeurs, dans le cadre de la généralisation de la complémentaire santé au 1er janvier 2016» déclare de son côté Patrick Bézier, directeur général d’Audiens.

A noter également que l'accord en question a été validé par la direction de la Sécurité sociale le 24 novembre 2015, notant alors que cet avenant institue «un mécanisme original fondé sur le constat de la spécificité de la branche professionnelle» en question. Reste, désormais, son extension à l'ensemble des journalistes pigistes (audiovisuel et radiodiffusion) : l'avis d'extension en ce sens a été publié au Journal officiel du 23 janvier 2016.


Patrick  Bézier

Patrick Bézier

Directeur général du groupe Audiens

Patrick Bézier est né le 28 juin 1953 dans l’Aube à Les Loges Marqueron. Licence en Droit Public de Paris 2 Assas. Diplôme de l’Institut d’Etudes Politiques du Service Public. Diplôme [...]

Lire la suite

Effectuer une autre recherche

Rechercher