precedent Suivant Référencements fonction publique : une compétition sous tensions 17 / 20

Référencement fonction publique : la MMJ non retenue par le ministère de la Justice

Par - Publié le

,

,

,

Le ministère de la Justice a pris sa décision concernant son référencement en santé et prévoyance. Et le tenant, en l’occurrence la Mutuelle du ministère de la Justice (MMJ), n’a pas été sélectionné…

Le ministère de la Justice a choisi son nouvel organisme assureur référencé pour la santé et prévoyance de ses agents.
Le ministère de la Justice a choisi son nouvel organisme assureur référencé pour la santé et prévoyance de ses agents.
Croquant / Wikimedia Commons

Voici une décision qui fut aussi attendue… que longue à prendre. Le ministère de la Justice, dans le cadre de la seconde vague de référencements en santé et prévoyance pour les agents de la fonction publique d’État, avait publié son appel d’offres fin décembre 2016.

Sept mois plus tard, le choix n’avait toujours pas été fait : entretemps, un autre appel d’offres avait été publié par le même ministère mi-avril, afin d’assurer le suivi de la prochaine convention de référencement, convention concernant plus de 110 000 agents (dont près de 27 000 retraités).

Quatre mutuelles candidates

Dans les faits, quatre candidats s’étaient intéressés à ce référencement d’un unique organisme assureur : la tenante Mutuelle du ministère de la Justice (MMJ), la mutuelle Intériale, la Mutuelle générale de la Police (MGP) et Harmonie Fonction Publique. Depuis 2009, ces acteurs ont connu certaines évolutions : la MMJ a rejoint le giron du groupe de protection sociale AG2R La Mondiale tandis qu’Intériale s’est associée à Axa dans le cadre de cette seconde vague.

Ces quatre acteurs ont reçu le verdict ce 20 juillet. Et la tenante a été battue : ce n’est en effet pas la mutuelle du ministère de la Justice qui a été retenue, mais Intériale. C’est une seconde victoire consécutive pour la mutuelle, après avoir été sélectionnée pour l’Éducation nationale aux côtés de CNP Assurances et de la mutuelle générale de l’Éducation nationale (MGEN) : elle avait jusqu’alors connu une série de non-sélections (agriculture, affaires étrangères...).

 


precedent Suivant Référencements fonction publique : une compétition sous tensions 17 / 20


Effectuer une autre recherche

Rechercher