precedent Suivant Résultats 2017 : contrastes chez les paritaires 4 / 8

Résultats 2017 : des indicateurs bien orientés pour Uniprévoyance

Par - Publié le

,

,

L’institution de prévoyance voit ses indicateurs s’améliorer sur le dernier exercice, qu’il s’agisse du chiffre d’affaires ou du résultat net.

Année de transition pour Uniprévoyance, 6e institution de prévoyance française. 2017 aura en effet été celle de la concrétisation du projet stratégique de la Sgaps Ugo, société de groupe assurantiel de protection sociale annoncée fin 2016 regroupant dans son périmètre initial Uniprévoyance et la mutuelle Smatis France.

L’institution de prévoyance dévoile toutefois, dans son rapport sur la solvabilité et la situation financière (SFCR) pour l’exercice 2017, des chiffres bien orientés. Elle a connu une croissance de 7,3% de son chiffre d’affaires par rapport à 2016, passant de peu le cap des 700 millions d’euros de primes brutes de réassurance avec acceptations.

Forte progression en prévoyance

Le résultat technique s’améliore également : il reste négatif brut de réassurance, passant de -41,4 M€ à -1,8 M€, et devient positif net de réassurance, à hauteur de 5,5 M€. Le nombre de personnes protégées affiché par Uniprévoyance augmente également, pour atteindre désormais 1,325 million. Les ratios de solvabilité n’évoluent guère : 415% de couverture du SCR (+6 points) et 1661% de couverture du MCR (+24 points).

À noter qu’Uniprévoyance affichait, au sein de notre récent Top 30 de la prévoyance, la plus forte progression du classement : +20,5%, pour un volume de cotisations en affaires directes de 183,5 millions d’euros.

À noter également, au sein de la Sgaps Ugo, des indicateurs bien orientés pour Smatis France : +8,4% pour le chiffre d’affaires (98,3 M€), un résultat technique brut moins déficitaire qu’en 2016 (-9%, à -2,8 M€). Sa performance de souscription brute de réassurance s’est légèrement améliorée (+0,3 M€) mais, explique la mutuelle, « est restée déficitaire en raison du marché très concurrentiel lié à l’ANI et des efforts de développement sur le courtage individuel ». Sa solvabilité s’est légèrement rétractée : 256% de couverture du SCR (-22 points) et 1022% de couverture du MCR (-89 points). La MCCI (mutuelle des chambres de commerce et d’industrie), qui a rejoint Ugo au 1er janvier 2018, n’a de son côté pas encore publié son rapport SFCR pour l’exercice 2017.


precedent Suivant Résultats 2017 : contrastes chez les paritaires 4 / 8


Effectuer une autre recherche

Rechercher