Négociations salariales : augmentations collectives et primes obtenues chez Garance

Par - Publié le

,

,

,

,

,

La mutuelle Garance vient de conclure un accord sur les salaires marqué notamment par la hausse de la rémunération de 0,6% pour l'ensemble des collaborateurs.

Une prime de 750 € bruts pourrait être versée à l'ensemble des collaborateurs.
Une prime de 750 € bruts pourrait être versée à l'ensemble des collaborateurs.
D.R.

Aussitôt dit, aussitôt fait. A peine les négociations annuelles obligatoires (NAO) sur les salaires achevées en début d’année au sein de Garance, les collaborateurs de la première mutuelle de France sur le marché de la retraite Madelin ont pu constater l’effet des mesures adoptées sur leur fiche de paie du mois de février.

Prime pour les salaires les moins élevés

En l’occurrence, l’accord conclu entre la direction de l’ex-MNRA et deux organisations syndicales représentatives (CGT et CFTC) a conduit à une augmentation du salaire brut annuel de 0,6% pour l’ensemble des salariés de la mutuelle. En outre, pour la troisième année consécutive, un dispositif de prime exceptionnelle pour les collaborateurs percevant un salaire brut annuel inférieur ou égal  30 000 € a été négocié. Près de 40% des effectifs de l’entreprise ont ainsi pu bénéficier de cette prime versée immédiatement après la conclusion de l’accord salarial.

Une prime collective pour récompenser la qualité du service clients

Nouveauté 2017 : une prime collective sur objectifs a également été adoptée. Précisément, il s’agit d’une prime de 750 € bruts versée à l’ensemble des collaborateurs à condition que le taux de satisfaction clients soit égal ou supérieur à 80%. « Au-delà de cet accord, la politique salariale de l’entreprise intègre également sa volonté de valoriser les talents et les efforts individuels », précise Marie-Jeanne Amata, directeur général de Garance. 



Effectuer une autre recherche

Rechercher