Niort lance l’accélérateur French Assurtech

Par - Publié le

,

,

,

,

,

,

Les assureurs mutualistes Groupama, IMA, MAAF, MACIF et MAIF créent un accélérateur de start-up à Niort. Objectif : devenir LE lieu de l’innovation pour imaginer l’assurance de demain.

Pour cette première année d’existence, c’est Bruno Lacoste, directeur marketing et communication de MAAF, qui assure la présidence de l’association Niort Tech, à l’origine de l’accélérateur French Assurtech.
Pour cette première année d’existence, c’est Bruno Lacoste, directeur marketing et communication de MAAF, qui assure la présidence de l’association Niort Tech, à l’origine de l’accélérateur French Assurtech.

La Niort Tech assure. Depuis le 21 février 2018, les start-up du numérique ayant un projet en lien avec l’assurance et l’assistance peuvent candidater pour rejoindre le tout nouvel accélérateur French Assurtech. Ce dernier est la première émanation concrète de l’association Le Phare (agissant sous la marque Niort Tech) créée en 2017 à l’initiative de la Communauté d’agglomération du Niortais, avec Groupama, IMA, MAAF, MACIF, MAIF et le Medef Deux-Sèvres, dans le but de dynamiser le développement numérique du territoire.

Un budget de 2 M€

Avec leur accélérateur, les cinq mutualistes entendent contribuer à l’innovation du secteur sur un mode collaboratif. « Nous souhaitons accompagner des start-up développant des technologies et des projets innovants qui permettent d’imaginer l’assurance de demain et de répondre aux futurs besoins des assurés », résume Bruno Lacoste, directeur marketing et communication de MAAF, et président de Niort Tech, au budget « de l’ordre de 2 millions d’euros apportés par les sept fondateurs, sur trois ans ». Ultime enjeu et non des moindres : les entreprises partenaires auront un accès prioritaire à l’investissement dans les sociétés accélérées.

Des sujets ciblés

Les candidats doivent proposer un projet en lien avec quatre champs d’action (automobile & mobilité, habitation & gestion de l'habitat, santé & dépendance, silver économie), et quatre thématiques (big data, intelligence artificielle, blockchain et relation client). Les jeunes pousses retenues bénéficieront d’un suivi par deux parrains issus des cinq entreprises cofondatrices de Niort Tech et par la société nantaise Startup Palace. Le tout pendant neuf mois.

Les candidatures sont ouvertes sur https://www.french-assurtech.com/ jusqu’au 5 avril. Entre 5 et 8 start-up devraient être retenues cette année.

 



Effectuer une autre recherche

Rechercher