Prévention routière : les piétons au centre du débat

Par - Publié le

,

,

,

,

,

Les associations Prévention Routière et Attitude Prévention font cause commune pour sensibiliser les citoyens et les pouvoirs publics à la vulnérabilité croissante des piétons, surtout âgés, dont la mortalité sur les routes a augmenté de 15%  entre 2015 et 2016. Le 13 avril prochain, un nouveau programme  baptisé "Tous piétons" sera déployé auprès de 30 000 seniors.


En quelques chiffres, le constat est posé : sur 3 469 personnes tuées sur les routes en 2016, 540 sont des piétons. C'est 15% de plus qu'en 2015 et 11% de plus qu'en 2010. A cela s'ajoute le fait que 70% des blessés graves sont également des usagers vulnérables (piétons et deux-roues). De quoi interpeler assureurs et associations chargées de la prévention routière. Car à la loupe, le sujet relève de l'enjeu sociétal puisque les seniors sont surreprésentés dans ces pourcentages. Un décès de piéton sur deux concerne une personne âgée de plus de 65 ans alors même que cette tranche d'âge ne représente que 19% de la population. Plus on avance en âge, pire c'est : totalisant 9% de la population, les seniors de plus de 75 ans représentent 36% des victimes piétonnes.

Un enjeu sociétal

« Les pouvoirs publics voient les choses en silo et traitent les seniors par le seul prisme de la maladie, commente Pierre-Marie Chapon, géographe référent au centre de recherche innovation territoires amis des aînés (Critada). Alors que des aménagements liés à des revêtements plus sûrs des troittoirs, le réhaussement des passages piétons, l'identification et l'éradication des carrefours dangereux ou encore le comptage du temps de traversée des feux profiteraient à tout le monde! » Pour cet expert qui a tracé les déplacements des personnes âgées, la crainte d'un accident crée un isolement préjudiciable à la fois socialement et physiquement, par manque d'activité. « Un aîné sur 4 est en situation d'isolement », assure-t-il.

Un jeu ludique sous forme de quiz

Or, avec un tiers de seniors prévus en 2050, il faut rapidement répondre à cette préoccupation. C'est le sens de l'action entreprise par les associations Prévention Routière et Attitude Prévention qui initient un programme baptisé « Tous piétons ». Cet outil ludique et digital prend la forme d'un Quiz en 16 questions axées sur les dangers de la route pour les piétons. Si chacun peut y jouer en famille chez lui en se rendant sur le site Internet dédié (cliquer ici), la vocation du programme est avant tout « présentielle ». De fait, à partir du 13 avril 2017, c'est à Frepillon (95), qu'un des 1500 bénévoles de l'association Prévention Routière animlera la première séance de du jeu pédagogique « Questions pour un piéton » dans un club de personnes âgées. Durée de la session : 1H30. Chaque année, 30 000 seniors seront ainsi sensibilisés.

Face à cet enjeu, le Conseil national de la sécurité routière (CNSR) qui avait cessé son activité entre juillet 2016 à janvier 2017 a été réactivé. Il héberge non plus une commission « deux-roues motorisées», mais «public vulnérable ».

 



Effectuer une autre recherche

Rechercher