15 (ré)assureurs mondiaux prêts à lancer leur plateforme Blockchain (RVS 2017)

Par - Publié le

,

La solution de smart contracts du consortium mondial de (ré)assureurs B3i sera opérationnelle dès 2018.

Le consortium B3i (Blockchain Insurance Industry Initiative), auquel participent 15 assureurs et réassureurs mondiaux - parmi lesquels Scor, Swiss Re, Munich Re, Allianz, Generali et XL Catlin -  présente, dans le cadre de la 61ème édition des Rendez-Vous de Septembre à Monte-Carlo, le prototype de sa plateforme Blockchain pour les transactions de réassurance.
 
Après la phase de bêta test qui démarrera en octobre, la solution devrait être déployée en 2018. Celle-ci permettra de développer des smart contracts (contrats intelligents) pour les dommages aux biens et les sinistres cat'. La plateforme à court terme sera donc focalisée sur les contrats de réassurance. De façon plus générale, le but du consortium B3i est d'améliorer la sécurité et l'efficacité des transactions.
 
Jusqu'à 30% de gain de productivité
Selon le cas d'étude appliqué à l'ensemble de la chaîne de valeur, la Blockchain permettrait de réaliser jusqu'à 30% de gain de productivité. Pour les courtiers, les assureurs et les réassureurs, cela devrait se traduire par une réduction des coûts significative. Un attrait non négligeable alors que, dans un contexte où la rentabilité est sous pression, "tout le monde cherche à réduire ses coûts", confie un acteur du secteur.
 
Quant au consortium B3i, la collaboration entre ses 15 membres reste pour l'heure basée sur des accords de coopération. Mais son statut pourrait changer en 2018 avec la création d'une entité légale qui permettra de développer les infrastructures et les capacités de R&D.


Effectuer une autre recherche

Rechercher