Harvey, Irma, Maria… : Swiss Re dans le rouge en 2017

Par - Publié le

,

,

,

Le premier réassureur mondial enregistre une perte nette de 468 M$ (402,5 M€) sur les 9 premiers mois de l’année. Le groupe, qui se dit en mesure d’absorber le choc, maintient son programme de rachat d’actions.

En 2017, Swiss Re devrait être dans le rouge. Comme ses concurrents, le premier réassureur mondial paie la facture de la série exceptionnelle de catastrophes naturelles cette année. Swiss Re a ainsi enregistré une perte nette de 468 M$ (402,5 M€) sur les neuf premiers mois de l’année (contre un bénéfice de 3 Mds$ sur la même période en 2016). Les demandes d’indemnisations des cédantes devraient s’élever à 3,6 Mds$ (3,06 Mds€) pour les ouragans Harvey, Irma, Maria et les séismes au Mexique, estime le réassureur. S’ajoute à cela l’impact du cyclone Debbie en Australie et des inondations au Pérou au premier semestre, soit un total de 4 Mds$ (3,4 Mds€) d’indemnisations liées aux cat’ nat’ sur les neuf premiers mois de l’année.

Sa branche de réassurance de biens et de responsabilité (P&C) ainsi que sa branche de risques d’entreprises (Corporate Solutions) sont toutes deux affectées. Elles enregistrent, respectivement, des pertes de 652 M$ (554,2 M€) et 762 M$ (647,7 M€) sur les neuf premiers mois de l’année. La branche vie et santé (Life&Health) continue de générer du cash et affiche un résultat net positif de 741 M$ (629,9 M€) sur la même période. La rentabilité des capitaux propres (RoE) du groupe s’en trouve affectée : - 1,9% sur les neuf premiers mois de l’année.

"En mesure d'absorber ces pertes"

Le réassureur est toutefois « en mesure d’absorber ces pertes », assure son directeur général Christian Mumenthaler. « Nous pensons être assez solides financièrement pour répondre aux futurs développements du marché », déclare-t-il. Selon l’agence de notation Standard and Poor’s, le coût de ces catastrophes naturelles pourrait toutefois affecter la capacité de Swiss Re – ainsi que d’autres réassureurs comme XL Catlin et Munich Re – à générer de nouveaux fonds propres. Confiant dans la solidité de ses fonds propres, Swiss Re maintient toutefois son programme de rachat d’actions de 1 Md de francs suisses (0,86 Md€) afin de retourner de la valeur à ses actionnaires. Celui-ci sera lancé le 3 novembre.

Face à l’ampleur des pertes subies, Swiss Re a dû injecter 1 Md $ (0,85 Md€) de fonds propres dans sa branche Corporate Solutions, ce qui démontre «sa confiance dans l’attractivité de ce marché ». Celui-ci devrait «bénéficier des améliorations tarifaires provoquées par les récentes catastrophes naturelles », estime le réassureur. Selon Christian Mumenthaler, « beaucoup de lignes d’activité ont opéré jusqu’ici dans un environnement non soutenable. Nous estimons que les conditions tarifaires vont s’améliorer, pas seulement pour la réassurance mais aussi pour l’assurance commerciale ». Un vœu partagé par tous les acteurs du marché.



Effectuer une autre recherche

Rechercher