Réassurance : CCR affiche un résultat net en baisse de 68%

Par - Publié le

,

,

,

Comme tous les réassureurs, CCR a vu ses comptes affectés par les catastrophes naturelles en 2017. Sa filiale de réassurance privée CCR Re effectue un démarrage satisfaisant.

Pas de surprise. La sinistralité exceptionnelle subie en 2017 – notamment, le cyclone sans précédent Irma qui a touché les Antilles générant 1,83 Md€ de dommages assurés - fait chuter le résultat avant impôt du groupe CCR de 22,7%, à 228 M€.  Du fait d’une « charge d’impôt exceptionnelle », son résultat net tombe à 45 M€, en baisse de 68%.

Toutefois, au cours de cette année riche en catastrophes naturelles, « le Groupe CCR a apporté la preuve de la robustesse et la pertinence de son modèle économique », se félicite son président Pierre Blayau. « De la mesure à chaud de l’ampleur des dommages assurés », grâce à l’imagerie satellite et aux drones, « jusqu’au maintien, localement, d’une offre d’assurance abordable, en passant par le suivi de l’indemnisation des assurés et la prise en charge d’une grande partie du coût des sinistres aux côtés des assureurs », CCR s’est ainsi mobilisé pour gérer l’après-Irma.

Robuste pour faire face à une grosse cat' nat'

En ce qui concerne la réassurance publique, la sinistralité élevée de 2,2 Md€ (cyclone Irma et sécheresse en métropole) a été en grande partie amortie par la liquidation positive des exercices antérieurs, et surtout par une reprise de plus de 1,1 milliard d’euros sur la provision pour égalisation constituée à cet effet. De sorte que, compte tenu des résultats techniques dégagés par la réassurance des risques terrorisme et des risques spéciaux, et des produits financiers générés par le portefeuille de placements, le résultat avant impôt de l’ensemble des réassurances publiques s’élève à 204 millions d’euros contre 275 millions d’euros en 2016. « CCR pourrait, à ce jour, faire face à une catastrophe naturelle d’un montant de 4,5 milliards d’euros pour le marché sans faire appel à la garantie de l’Etat », ajoute par ailleurs le réassureur public.

CCR Re en avance

Sa filiale de réassurance de marché CCR Re effectue quant à elle un démarrage satisfaisant. Faiblement impactée par les catastrophes naturelles et le changement du taux Ogden au Royaume-Uni, elle dégage un résultat avant impôt de 26 M€ pour sa première année de plein exercice (contre 21 M€ pour les activités de réassurance privée non filialisées en 2016), grâce notamment à une baisse des frais généraux et une amélioration du rendement courant du portefeuille.

CCR Re est, par ailleurs, « en avance de plus d’un an sur ses objectifs d’activité, de rentabilité technique et de solvabilité », avec respectivement un chiffre d’affaires de 396 M€, un ratio Sinistres/Primes en amélioration à 73% et un ratio de solvabilité de 190%.

 



Effectuer une autre recherche

Rechercher