Réassurance : la rentabilité va augmenter en 2018, selon Moody’s

Par - Publié le

,

Selon l’agence de notation, les réassureurs vont profiter de la hausse des prix mais aussi de la remontée des taux d’intérêt.

2018 marquera-t-elle « la fin des vents contraires » pour la réassurance, comme semble le penser Denis Kessler le PDG de Scor ? Oui, à en croire Moody’s. Selon l’agence de notation, les réassureurs vont non seulement bénéficier du redressement des tarifs en dommages, comme l’ont illustré les renouvellements de traités au 1er janvier, mais aussi de la remontée des taux d’intérêt. Moody’s prédit ainsi que les taux à 10 ans devraient atteindre d’ici 2019, 3,4% (aujourd’hui à 2,9%) pour les obligations américaines, 1,33% pour les obligations allemandes (aujourd’hui à 0,65%) et 2,08% pour les obligations britanniques (aujourd’hui à 1,5%).

Cette remontée des taux devrait « mettre du temps à se matérialiser dans les revenus d’investissement » des réassureurs, mais les acteurs dont les actifs sont d’une duration plus courte (entre 3 et 5 ans) seront bien positionnés pour en profiter immédiatement. En outre, la hausse des taux d’intérêt soutiendra la hausse des prix sur le marché de la réassurance dommages, car elle devrait rendre les cat' bonds et autres instruments financiers de la réassurance alternative (ILS) un peu moins attractifs, et donc réduire l’excès de capacité sur le marché.

Poursuite de la consolidation

L’offre restant malgré tout abondante, la hausse des prix sera limitée et, bien que Moody’s prédise un retour de la profitabilité, celle-ci ne devrait pas retrouver son niveau d’avant 2013. Dans ce contexte, le mouvement de concentration amorcé sur le marché de la réassurance en 2015 devrait se poursuivre, estime l’agence, bien que les cibles pour des rachats ou des fusions potentielles soient aujourd’hui moins nombreuses. La consolidation permet aux réassureurs de taille petite ou moyenne d’atteindre la taille critique nécessaire pour développer les investissements indispensables dans les nouvelles technologies (data, Blockchain, IA), réduire leurs coûts et répondre aux demandes de plus en plus sophistiquées des cédantes.



Effectuer une autre recherche

Rechercher