Réassurance : la surcapacité continue à faire baisser les tarifs (Willis Re)

Par - Publié le

,

L’assouplissement des conditions de marché touche presque toutes les branches de la réassurance. C’est en substance le message délivré par Willis Re à l’occasion de la publication d’un premier rapport sur les renouvellements des tarifs des réassureurs au 1er janvier. Avec quelques pics par secteur : le marché américain des catastrophes connaît ainsi une baisse des tarifs de 25%, alors qu’au niveau international, la chute des tarifs pour ce marché reste limitée à 15%.

Meilleure gestion du risque de perte extrême

Pour Willis Re, la surcapacité est à l’origine de cette tendance baissière : «Des résultats financiers en forte hausse en 2013 sont parvenus à renforcer les bilans déjà soutenus des réassureurs», explique John Cavanagh, directeur général de Willis Re. Et d’ajouter que «les capitaux en provenance de sources non traditionnelles des marchés ont atteint 50 Md$». Ces facteurs ont été accentués par une demande en berne de la part des acheteurs, couplée à une meilleure compréhension et à une meilleure gestion du risque de perte extrême ainsi qu'à une tendance, parmi les  principales compagnies d’assurances, à retenir davantage de risques et de primes de réassurances sur leurs propres bilans.

La faiblesse de la demande devrait ainsi rester un thème dominant en 2014, selon l’étude qui signale que la croissance de la pénétration de la réassurance dans les marchés en développement reste encore insuffisante à compenser la réduction des achats dans les marchés les plus matures : «Lespoir reste cependant que certains acheteurs utilisent une partie des économies réalisées au cours de leurs renouvellements pour les réinvestir dans de nouveaux achats de réassurance au 1er janvier», conclut l’étude.



Effectuer une autre recherche

Rechercher