Résultats 2015 : CCR bénéficie d’une année clémente en cat’ nat’

Par - Publié le

,

,

,

,

,

,

CCR a publié un résultat net en hausse de 12% au titre de l’exercice 2015. Une performance que le réassureur public doit à la fois à une sinistralité favorable et à la poursuite du recentrage de son activité vers la garantie de l’Etat.

Pierre Blayau, président du conseil d'administration de CCR.
Pierre Blayau, président du conseil d'administration de CCR.

Vents favorables pour CCR en 2015. Après avoir enregistré une baisse de ses bénéfices durant deux exercices consécutifs, le réassureur public voit son résultat net repartir à la hausse pour s’établir à 216 M€ à fin 2015 (+12%), sous l’effet d’une modération de la charge sinistres. Et pour preuve : le ratio combiné en non-vie ressort à 76,8% contre 82,6% en 2014, et ce malgré les violentes inondations qui ont frappé la Côte d'Azur en octobre dernier.

Solidité financière

Les fonds propres (après dividende) ont augmenté de 5,9 % pour atteindre 2,085 Md€ au 31 décembre 2015 et les actifs affichent un rendement net de 2% (contre 2,3% en 2014). Les produits financiers nets baissent à 174 M€ du fait de l’érosion des produits courants.

Forte de cette solidité financière, CCR indique qu’il serait en mesure de couvrir sans le soutien de l’Etat un sinistre cat’ nat’ d’un montant de l'ordre de 5,8 Md€ à l’échelle nationale.

Recul de l’activité en réassurance de marché

L’environnement de marché difficile ainsi que la poursuite de la baisse des tarifs de réassurance ont toutefois pesé sur l’activité commerciale de CCR. Le chiffre d’affaires brut du réassureur a reculé de 2,7% à 1,287 Md€. Dans le détail, il se compose à hauteur de 869 M€ par les réassurances publiques (dont la réassurance cat’ nat’) et 419 M€ par la réassurance de marché, laquelle recule de 4,7% (hors régularisations comptables). Sur ce segment, CCR a poursuivi sa politique de souscription sélective.

Dans le cadre d’un nouveau plan stratégique, que le réassureur dévoilera avant l’été, CCR étudie actuellement un projet de filialisation de cette activité d’ici fin 2016 (une séparation juridique et non une cession). Objectif : gagner en transparence et faire taire les attaques régulières de ses concurrents quant à ses pratiques jugées peu loyales sur la réassurance de marché.


Pierre  Blayau

Pierre Blayau

Président de la Caisse Centrale de Réassurance

Pierre Blayau est né le 14 décembre 1950. Diplômé de l'École normale supérieure (ENS) Saint-Cloud. Diplôméde Sciences-Po Paris. Diplômé de l’ENA (promotion [...]

Lire la suite

Effectuer une autre recherche

Rechercher