Résultats : Munich Re confiant dans son objectif pour 2017

Par - Publié le

,

Le réassureur allemand a vu son bénéfice reculer de 8,6% au premier semestre. Mais il se dit en mesure d’atteindre son objectif annuel compris entre 2 et 2,4 Mds€.

Pris en étau comme ses concurrents par le contexte de taux d’intérêts bas et de baisse tarifaire sur le marché de la réassurance, Munich Re a vu son profit reculer de 24,7% au deuxième trimestre, tombant à 733 M€. Sur le premier semestre, le bénéfice net s’affiche en baisse de 8,6%, à 1,29 Mds€. Les résultats ont été soutenus par la forte rentabilité des investissements et de moindres pertes liées aux grandes catastrophes. En revanche, le groupe a pâti de la remontée du cours de l’euro.

Objectif revu à la baisse en réassurance vie

La contribution de la réassurance au résultat net du groupe tombe à 1 Md € au premier semestre 2017, contre 1,44 Md € un an plus tôt. En réassurance vie et santé, le résultat technique a marqué le pas au deuxième trimestre en raison de moindres résultats aux Etats-Unis et en Asie. Munich Re revoit donc en conséquence ses prévisions de bénéfice à la baisse pour cette activité en 2017 à 400 M€ (au lieu de 450 M€).

Le résultat de la branche réassurance dommages est également en recul au deuxième trimestre, à 517 M€ (contre 778M au T2 2016). Le ratio combiné s’affiche à 95,5% au premier semestre et Munich Re se dit confiant pour atteindre son objectif de 97% sur l’année. A l’exception d’une violente tempête en mai aux Etats-Unis, Munich Re a connu une faible sinistralité en termes de catastrophes naturelles. Leur coût tombe à 66M€ au deuxième trimestre. Les primes sont ressorties en hausse à 2,6 Mds € lors de renouvellements de traités au 1er juillet – pour la zone Amériques et Australie - tandis que la baisse des prix s’est stabilisée à -0,4%.

Performance de la filiale d'assurance Ergo

Après une mauvaise année en 2016, Munich Re se dit confiant dans sa capacité à atteindre son objectif annuel d’un bénéfice compris entre 2 et 2,4 Mds € pour 2017. «Nous voyons un potentiel de croissance non seulement dans les solutions innovantes et les nouveaux modèles économiques basés sur le digital, mais aussi dans les activités traditionnelles», commente Torsten Jeworrek, membre du conseil d’administration.

Munich Re compte, en particulier, sur sa filiale d’assurance Ergo, dont le résultat net est spectaculairement passé dans le vert à 195M€ au premier semestre 2017 (contre – 30M€ un an plus tôt). Le profit attendu pour la filiale en 2017 est donc revu à la hausse, à 200–250M€. 



Effectuer une autre recherche

Rechercher