precedent Suivant Sociétés d’assurances : les résultats 2014 (Dossier) 12 / 15

Résultats 2014 : l'assurance de personnes contribue aux bonnes performances d'Axa

Par - Publié le

,

,

,

,

,

,

En bonne voie pour atteindre les objectifs de son plan stratégique qui arrive à échéance en fin d’année, Axa affiche un chiffre d’affaires de 92 Md€, en hausse de 3%, et un résultat opérationnel de 5,1 Md€, en progression de 8% par rapport à 2013.  Dans le détail, l’assurance de personnes a contribué davantage à ces performances que l’assurance dommages, branche qui a été pénalisée par des événements climatiques.

Henri de Castries, PDG d'Axa.
Henri de Castries, PDG d'Axa.

Dès le mois de novembre 2014, Axa avait laissé entrevoir que les performances de ses deux principales lignes de métiers ne seraient pas de même facture. Ce qui se confirme dans les indicateurs de l’exercice 2014 présentés par le groupe, mercredi 25 février 2015.

En assurance dommages, la croissance reste ténue (+1% à 29,5 Md€) y compris dans les pays émergents (+2% à 4,7 Md€), qui font partie, avec l’activité vente directe (+5% à 2,4 Md€), des axes stratégiques du groupe.

Grêle et ouragan : un coût de 537 M€

Sur le plan technique, le groupe a été pénalisé par deux événements de grande ampleur. Les épisodes de grêle qui ont touché la France, la Belgique et l’Allemagne au printemps et l’ouragan qui a frappé le Mexique en septembre lui ont coûté 537 M€, soit 1,9 point de ratio combiné «alors qu’en moyenne l’impact des catastrophes naturelles sur le ratio combiné du groupe est de l’ordre d’un point par an», a précisé Jean-Laurent Granier, PDG d’Axa P&C, la branche assurance dommages du groupe.

Avec un ratio combiné qui se situe à 96,9% (+0,4 point) pour l’exercice 2014, l’objectif 2015 (moins de 96%) reste atteignable, selon lui. Le poids des événements climatiques explique donc la faible progression du résultat opérationnel en assurance dommages : +2% à 2,1 Md€.

En assurance de personnes, le résultat opérationnel augmente de 14% pour atteindre 3,1 Md€. Dans cette ligne d’activité, le groupe a profité de la bonne tenue de l’activité sur les segments de produits et sur les marchés jugés stratégiques. Dans les pays émergents par exemple, les affaires nouvelles augmentent de 14%.

Diversification géographique : DEs ProJets EN egypte

Les pays émergents, qui font plus que jamais partie des priorités du groupe, représentent désormais 15% du résultat opérationnel de chacune des deux lignes de métiers d'assurance d’Axa. «Depuis le début du plan Ambition Axa en 2010, nous avons investi environ un milliard d’euros par an dans les pays émergents», a rappelé Henri de Castries, le PDG d’Axa, qui entend poursuivre la diversification géographique des activités du groupe. «De ce point de vue, 2014 a été une année utile», at-il précisé.

Au cours de l’exercice, le groupe a en effet réalisé plusieurs opérations stratégiques : entrée sur le marché de l’assurance des entreprises au Brésil, partenariat en Pologne, acquisition au Nigeria, ou encore alliance avec International Finance Corporation (IFC) «pour accélérer la diffusion de produits d’assurance dans les pays émergents où sont en train d’être inventés de nouveaux modèles», qu'Axa souhaite contribuer à développer.

Le groupe français prévoit maintenant de s’implanter en Egypte en assurance dommages et en assurance de personnes. «Des dossiers ont été déposés, nous attendons d’obtenir les autorisations», a précisé Jean-Laurent Granier.

950 M€ consacrés au digital en trois ans

En 2014, Axa a poursuivi ses efforts en matière d’efficacité et réduit ses dépenses de 300 M€. Avec les 300 M€ d’économies qu’il compte à nouveau réaliser en 2015, le groupe, qui a revu deux fois ses objectifs à la hausse depuis le début de son plan stratégique, aura réduit ses dépenses de 1,9 Md€ pour la période 2011-2015, tout en poursuivant la modernisation de l’entreprise engagée ces dernières années.

Sur les 1,5 Md€ que le groupe compte investir en 2015, 450 M€ seront ainsi consacrés au digital, ce qui porte à 950 M€ le budget alloué à ce poste pour la période 2013-2015.

Indicateurs financiers conformes aux objectifs

Sur le plan financier, le groupe termine l’exercice 2014 sur des bases solides. Son résultat net progresse de 12% à 5 Md€ malgré une dépréciation de 251 M€ de la valeur de sa participation dans la société Reso en Russie, marché sur lequel le groupe a revu ses perspectives de développement à la baisse, du fait de la détérioration de la situation économique.

Par ailleurs, les fonds propres du groupe augmentent de 12,3 Md€ pour atteindre 65,2 Md€. Son ratio de solvabilité, qui s’élevait à 221% fin 2013 et à 254% à la fin du premier semestre 2014, se situe à 266% (201% en ce qui concerne le ratio de solvabilité économique qui préfigure Solvabilité 2).

Son ratio d’endettement se maintient à 24%, ce qui correspond à l’objectif du plan stratégique Ambition Axa. Les autres indicateurs financiers s’avèrent conformes au cap fixé pour 2015 : la croissance du résultat opérationnel par action est de 6% en 2014 pour un objectif annuel compris entre 5 à 10%, le cash flow opérationnel disponible cumulé atteint 19,6 Md€ depuis 2011 (pour un objectif de 24 Md€ fin 2015) et la rentabilité des capitaux propres se situe à 14,5% (pour un objectif compris entre 13% et 15% fin 2015). A 0,95 € par action, le dividende ressort en hausse de 17% et correspond à un taux de distribution de 45% du résultat courant.


precedent Suivant Sociétés d’assurances : les résultats 2014 (Dossier) 12 / 15


Effectuer une autre recherche

Rechercher