precedent Suivant Sociétés d’assurances : les résultats 2014 (Dossier) 1 / 15

Résultats 2014 : malgré un bénéfice en recul, Generali se veut rassurant

Par - Publié le

,

,

,

,

,

,

Le groupe Generali termine l’exercice 2014 sur une baisse de 12% de son résultat net. Mais les principaux objectifs financiers fixés pour 2015 ont d’ores et déjà été atteints. Un signal encourageant pour la suite, qui se traduit pour ses actionnaires par une hausse de 33% du dividende.

Mario Greco, le directeur général de Generali présentera les nouvelles étapes de sa stratégie en mai 2015.
Mario Greco, le directeur général de Generali présentera les nouvelles étapes de sa stratégie en mai 2015.

Les mesures de restructuration prises depuis janvier 2013 par Mario Greco, directeur général de Generali, pour améliorer la rentabilité et renforcer le bilan de l’entreprise, ont été efficaces. Le groupe d’assurance italien a atteint les objectifs fixés pour 2015 avec un an d’avance.

Generali qui visait un taux de rentabilité sur fonds propres de 13% se situe à la fin de l’exercice 2014, à 13,2%. Et son ratio de solvabilité (164%) dépasse de quatre points la cible 2015.

Un dividende de 0,60€ par action

En meilleure forme qu’il y a quelques années et « confiant sur sa capacité à générer davantage de valeur à l’avenir », le groupe a annoncé lors de la présentation de ses résultats annuels le versement d’un dividende de 0,60€ par action contre 0,45€ en 2013. De quoi rassurer et satisfaire les actionnaires après la prudence affichée par le groupe en 2012, un exercice marqué par un maintien du niveau de distribution (0,20€).

L’optimisme est de mise. Pourtant le résultat net du groupe fléchit de 12% à 1,6 Md€. Cette baisse s’explique par des charges exceptionnelles (dépréciation d’une participation en Russie notamment). Hors éléments exceptionnels le bénéfice net progresse de 21%.

Résultat opérationnel en hausse de 10,8%

Au cours de l’exercice 2014, Generali a dégagé un résultat opérationnel de 4,5 Md€ en hausse de 10,8% par rapport à 2013. Les deux lignes de métiers du groupe ont contribué à ces bonnes performances.

En assurance vie, sa principale activité, la croissance a été au rendez-vous : les primes ont augmenté de 11,2% à 49,8 Md€. Dans le même temps, le résultat opérationnel a progressé de 15,2% pour atteindre 2,9 Md€. Dans cette ligne de métiers, les opérations françaises affichent de bons résultats. La collecte nette repasse au vert, l’activité progresse de 10% et le résultat opérationnel de 6,1% à 560 M€.

Ratio combiné élevé en France

En assurance dommages aux biens, l’activité a été moins dynamique du fait du contexte économique : le niveau de primes reste stable à 20,6 Md€ sur le périmètre du groupe. Mais l’assureur a réalisé un bon exercice sur le plan technique. Son ratio combiné s’améliore de 1,9 point pour se situer à 93,8%. Et au final, dans cette ligne de métier, le résultat opérationnel progresse de 13,1% à 1,8 Md€.

En France, cette ligne de métiers porte encore les traces des mesures de redressement technique. Le chiffre d’affaires ressort en baisse de 6,5% à 2,5 Md€. Mais le ratio combiné ne s’est que très légèrement amélioré (-0,6 point). Et surtout, il reste à un niveau très élevé : 104,9%.


precedent Suivant Sociétés d’assurances : les résultats 2014 (Dossier) 1 / 15


Effectuer une autre recherche

Rechercher