Résultats 2015 : la MACSF ouvre les portes de sa Sgam

Par - Publié le

,

,

,

,

,

,

Alors que sa réorganisation arrive à son terme, la MACSF présente pour l'exercice 2015 un résultat « historique » à plus de 200 M€. Le groupe constitué en Sgam (société de groupe d'assurance mutuelle) se dit désormais prêt à accueillir des partenaires.

Le groupe MACSF dirigé depuis deux ans par Stéphane Dessirier entend passer un nouveau cap en s'ouvrant vers l'extérieur.
Le groupe MACSF dirigé depuis deux ans par Stéphane Dessirier entend passer un nouveau cap en s'ouvrant vers l'extérieur.
MACSF

Le groupe mutualiste MACSF spécialisé dans l'assurance des professionnels de santé libéraux clôture l'exercice 2015 sur un résultat « historique » de 207,8 M€, en hausse de 62% par rapport à 2014. « C'est la première fois que nous passons la barre des 200 M€ », affirme Stéphane Dessirier, directeur général du groupe.

Ces résultats tiennent aux bonnes performances réalisées sur le plan technique et financier. « Il n'y a pas eu d'événements climatiques majeurs, ce qui nous a aidé en assurance IARD. De plus, nous avons fortement réduit nos frais généraux : en trois ans, ils sont passés de 30% à 27,4% pour le groupe et à 26% hors épargne retraite. Sur le plan financier, la gestion dynamique de nos actifs nous a permis de réaliser de belles plus-values », explique Stéphane Dessirier, qui dirige le groupe depuis deux ans.

Effets positifs pour les sociétaires et les collaborateurs

Ces bons résultats ont bénéficié aux sociétaires qui ont vu, sur certaines lignes de produits, les tarifs se stabiliser (en santé) voire baisser (en prévoyance) et les taux de rendement du fonds euros en assurance vie se maintenir au-dessus de la moyenne du marché.

Les performances enregistrées en 2015 ont également profité aux collaborateurs du groupe. « Nous avons versé l'équivalent de plus de trois mois de salaires en participation et en intéressement et procédé à des augmentations de salaires de 2,25% en 2015 et 2016 », ajoute Stéphane Dessirier.

Lourde réorganisation

Le groupe a, par ailleurs, accordé des primes exceptionnelles aux salariés concernés par le plan de réorganisation de la distribution, un projet qui s’achève, mais qui a généré des tensions liées aux changements de fonctions ou à des surcharges de travail ponctuelles.

« Une des difficultés que nous avons rencontrées a été de calibrer les équipes et de faire en sorte que les nouvelles missions ou le transfert de tâches des agences vers les services clients à distance, par exemple, soient absorbées, reconnaît Stéphane Dessirier, certains collaborateurs ont été un peu chahutés mais au final leur travail est aujourd’hui plus diversifié. »

Ouvrir la Sgam à d'autres spécialistes des professions libérales

Arrivé quasiment au terme de sa réorganisation, doté de fonds propres renforcés (2,45 Md€) et d'un taux de couverture du capital de solvabilité requis (SCR) confortable (365% sur base des indicateurs 2014), le groupe MACSF entend maintenant franchir une nouvelle étape en s'ouvrant vers l'extérieur.

« La Sgam MACSF qui est restée pendant longtemps fermée est aujourd'hui bien structurée, solide financièrement et prête à accueillir des partenaires », souligne Stéphane Dessirier. « Dans un contexte de taux bas et d'évolutions de la réglementation à différents niveaux, certains acteurs de petite taille très spécialisés pourraient avoir intérêt à se tourner vers un groupe comme le nôtre », précise-t-il.

Les portes de la Sgam sont ouvertes. « Constituer un groupe qui serait l'assureur spécialiste des professions de santé et libérales, cela pourrait faire sens », selon Stéphane Dessirier.



Effectuer une autre recherche

Rechercher