Retraite : Crédit Agricole Assurances et Amundi lancent un nouveau simulateur

Par - Publié le

,

,

,

Le bancassureur Crédit Agricole Assurances et le gestionnaire d’actifs Amundi proposent de donner aux salariés une vision complète en euros de leur future retraite. 

Le nouveau simulateur sera proposé aux 3,5 millions d'épargnants salariés, ayant un ou plusieurs de leurs dispositifs chez Amundi - Crédit Agricole Assurances.
Le nouveau simulateur sera proposé aux 3,5 millions d'épargnants salariés, ayant un ou plusieurs de leurs dispositifs chez Amundi - Crédit Agricole Assurances.

Un an après avoir lancé une plateforme globale en matière d’épargne collective en entreprises, le bancassureur Crédit Agricole Assurances et le gestionnaire d’actifs Amundi ont annoncé, ce 20 juin, avoir mis en place un nouveau dispositif. A savoir un simulateur retraite unifiant l’intégralité des données personnelles du salarié. Particularité de cette innovation : elle est directement embarquée dans le compte de l’épargnant, et compile donc ses données issues des régimes obligatoires par répartition (Sécurité sociale, Agirc/Arrco, MSA…) et ceux issus des dispositifs de retraite supplémentaire en entreprise par capitalisation (Article 83, Plan d’épargne retraite entreprise…).

Disponible fin juin

«Cette nouvelle offre simplifie et démocratise l’utilisation des dispositifs d’épargne et de retraite en entreprise et favorise la compréhension globale des mécanismes de retraite en France», indique Xavier Collot, directeur épargne salariale et retraite d’Amundi. De fait, dès la fin du mois de juin, ce nouveau simulateur sera proposé aux 3,5 millions d’épargnants salariés, ayant un ou plusieurs de leurs dispositifs chez Amundi – Crédit Agricole Assurances.

50 grands groupes approchés

En outre, à l’occasion de cette présentation, les deux entités ont dressé un premier bilan de leur plateforme. L’union de leurs forces a ainsi d’ores et déjà permis d’approcher et d’intéresser plus de 50 grandes entreprises, notamment du SBF 120. Tant et si bien que 40 000 salariés devraient disposer à fin 2017 de cette nouvelle plateforme qui allie dispositifs d’épargne salariale, d’actionnariat salarié et de retraite collective. 



Effectuer une autre recherche

Rechercher