RSA tire profit de ses efforts de restructuration

Par - Publié le

,

Sur fond de bonnes performances annuelles, le groupe d’assurances dommages britannique a relevé son objectif de retour sur fonds propres.

Engagé depuis trois ans dans un plan de restructuration, l’assureur dommages britannique RSA tire enfin les fruits de son labeur. Sous la houlette de son directeur général Stephen Hester, le groupe a annoncé des bénéfices opérationnels de 655 millions de livres en 2016, en hausse de 25 % et dépassant le consensus des analystes qui tablaient sur un résultat de 626 millions de livres.

profits de souscription record

Qualifiés de « record », les profits de souscription de l’assureur ont progressé de 73 % à 380 millions de livres tandis que son ratio combiné s’est amélioré en passant de 96,9% à 94,2 % en 2016.« Nos améliorations sont à la fois stratégiques et opérationnelles » a souligné Stephen Hester, « elles délivrent des résultats pérennes. Notre ambition est maintenant d’accompagner la performance de RSA afin qu’il soit le meilleur de sa catégorie ».

Vers une réduction continue des coûts

Suite à ces bons résultats, le groupe a relevé son objectif de retour sur fonds propres dans une fourchette de 12 à 17 % comparé à une projection initiale de 12 à 15 %. Pour 2016, cet indicateur s’est établi à 14,2 %. Pour la quatrième fois depuis la prise de fonctions de Stephen Hester, le groupe a également relevé son objectif de réduction de coûts  : visant à l’origine 180 millions de livres d’économies, le groupe évoque désormais 400 millions de livres. En fin de séance, l’action de RSA progressait hier à hauteur de 4,84 %.



Effectuer une autre recherche

Rechercher