Salaires chez Axa : un accord revu finalement à la hausse

Par - Publié le

,

,

,

,

,

,

Trois organisations syndicales (CFDT, CFE-CGC et Unsa) ont signé un nouvel accord qui permettra à toutes les entités du groupe en France d'obtenir, au minimum, une enveloppe de 1,2% d'augmentation. 


Laetitia DUARTE
EXCLUSIF  

Coup de théâtre chez Axa, où la direction a décidé de reprendre les négociations sur les salaires. « Alors que l’accord sur les salaires du personnel administratif (RSG) d’Axa était ouvert à signature jusqu’au 26 janvier dernier, nous avons finalement décidé d’ajouter une séance supplémentaire ce matin (mardi 7 février, NDLR) », explique Karima Silvent, DRH d’Axa France.

Aucun signataire fin janvier

Pour rappel, l’accord cadre du groupe proposé en janvier prévoyait une enveloppe de 1% d’augmentation. Aucune des quatre organisations syndicales représentatives (CFDT,  CFE-CGC, UDPA-Unsa, CGT) n’avait paraphé ce texte. « Il n’y aura donc pas cette année d’accord cadre sur les salaires au sein du groupe Axa en France », nous indiquait, le 30 janvier, la direction.

Une copie corrigée

Sauf que huit jours plus tard, le discours a changé. La direction a revu sa copie, et le taux d’augmentation est passé à 1,2% de la masse salariale. Soit précisément dans le texte : 0,6% d’augmentation générale et 0,6% d’augmentation individuelle pour les non-cadres ; 0,2% d’augmentation générale et 1% d’augmentation individuelle pour les classes 5 ; 1,2% d’augmentation individuelle pour les classes 6 et 7.

un dialogue social renoué

Dès ce 7 février, ce nouvel accord sur les salaires du personnel administratif a été signé par la CDFT, la CFE-CGC et l’Udpa-Unsa. « Nous nous réjouissons que cet accord ait été signé par trois organisations syndicales, preuve de la continuité du dialogue social chez Axa », précise Karima Silvent. Dans des tracts diffusés le même jour, les deux principales organisations syndicales représentatives (la CFDT et la CFE-CGC pèsent plus de 66% des voix recueillies lors des élections professionnelles) se sont aussi félicitées de ce nouvel accord. « Face à l’engagement de la CFDT, la direction a reculé ! », peut-on ainsi lire sur le site de la Confédération française démocratique du travail d’Axa. « Avec cet accord, nous passons d’un climat social morose à une période d’éclaircie (…). Gageons maintenant que l’affaire suivante, le Compte épargne temps (CET), nous permette le même sursaut », indique, pour sa part, la CFE-CGC, dans un tract.

Même enveloppe proposée chez axa France 

En attendant, chaque entité d’Axa en France doit désormais conduire sa propre négociation annuelle sur les salaires. « Cet après-midi, une réunion de négociation a ainsi été organisée sur les salaires d’Axa France. En l’occurrence, les modalités de ce texte reprennent l’accord RSG, avec une enveloppe d’augmentation d’1,2% », précise Karima Silvent. « A ce stade, deux organisations syndicales l’ont déjà signé (CFDT et CFE-CGC) », conclut la DRH d’Axa France. 



Effectuer une autre recherche

Rechercher