Sécurité routière : l'appel national des entreprises entendu par Axa et Maif

Par - Publié le

,

,

,

,

,

Quelque 23 entreprises, dont les assureurs Axa et Maif, ont répondu à l'appel du gouvernement en faveur de la sécurité routière au travail. Les accidents de la route sont  la première cause de décès professionnels.

Maif et Axa ont répondu à l'appel du gouvernement en faveur de la sécurité routière en entreprise
Maif et Axa ont répondu à l'appel du gouvernement en faveur de la sécurité routière en entreprise

A l’initiative de Myriam El Khomri, ministre du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social et de Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur, en charge de la sécurité routière, le gouvernement a lancé ce 11 octobre 2016, à l’Hôtel de Beauvau, un « Appel national des entreprises en faveur de la sécurité routière au travail ». Il faut dire que les chiffres tous confondus de la mortalité routière prennent une inquiétante tournure ascendante depuis trois ans, sans que les 55 mesures prises en octobre 2015 par le Comité interministériel à la Sécurité routière ne fassent encore statistiquement effet. Or, les accidents de la route sont la première cause de mortalité au travail (44% des décès).

Sept engagements en faveur de la sécurité routière au travail

En pratique, il s’est donc agi de faire signer aux entreprises* ayant répondu à l’appel, la profession de foi suivante :

« Nous, dirigeants d’entreprise, nous engageons pour la sécurité de nos salariés sur les routes ». Un engagement qui se traduit par 7 mesures prescriptives :

 

  • Nous limitons aux cas d’urgence les conversations téléphoniques au volant
  • Nous prescrivons la sobriété sur la route
  • Nous exigeons le port de la ceinture de sécurité
  • Nous n’acceptons pas le dépassement des vitesses autorisées
  • Nous intégrons des moments de repos dans le calcul des temps de trajet
  • Nous favorisons la formation à la sécurité routièr Nous encourageons les conducteurs de deux-roues à mieux s’équiper

Deux assureurs parmi le fleuron des 23 entreprises signataires* : Jacques de Peretti, directeur général d’Axa France et Dominique Mahé, président de Maif.

« Nous n’avons pas hésité à répondre à l’appel en tant qu’assureur militant, nous menons déjà depuis plusieurs années des actions de prévention du risque routier auprès de nos 7000 salariés », explique Ioannis Dendrakis, responsable de la prévention des risques professionnels au sein de la direction des richesses humaines du groupe Maif. La mutuelle niortaise met l'accent sur l'organisation des déplacements de ses collaborateurs, veille à l’entretien de son parc automobile, forme les conducteurs réguliers dans des centres de perfectionnement et effectue des recommandations en terme de comportement au volant (le répondeur du téléphone doit prendre le relais, comprotement éco-responsable, non-paiement des excès de vitesse…).

Les assureurs qui souhaiteraient rejoindre le mouvement peuvent se manifester en cliquant sur ce lien.

 

*Axa, Maif, Airbus, Caisse des dépôts, Danone, Disneyland, Enedis, Engie, Janssen, Keolis, La Poste, Michelin, NRJ Group, Orange, PSA, Renault, Sanef, SGS, SNCF, Total, Vinci.

 

 


Jacques De Peretti

Jacques De Peretti

Président-directeur général d’Axa France

Jacques de Peretti est né le 7 décembre 1960 à Marseille. Études à l’Ecole nationale supérieure de l'aéronautique et de l'espace (ENSAE) et à l’Ecole [...]

Lire la suite
Dominique  Mahé

Dominique Mahé

Président du groupe Maif

Dominique Mahé est né le 10 juillet 1952, à Rennes. 1972 : diplôme d'études universitaires générales (DEUG) de Lettres. 1972 : diplôme d'études universitaires [...]

Lire la suite

Effectuer une autre recherche

Rechercher