Solvabilité 2 : validation du modèle interne de Generali

Par - Publié le

,

,

,

,

Dans le cadre du nouveau régime prudentiel, le modèle interne partiel du groupe Generali a obtenu le feu vert de l’autorité de contrôle italienne.

Le modèle interne de calcul du capital de solvabilité requis du groupe italien Generali a été approuvé.
Le modèle interne de calcul du capital de solvabilité requis du groupe italien Generali a été approuvé.

Generali annonce avoir obtenu l’autorisation d’exploiter son modèle interne partiel pour le calcul du capital de solvabilité requis (SCR) dans le cadre du nouveau régime prudentiel entré en vigueur le 1er janvier 2016.

Le feu vert de l’autorité de contrôle italienne, l’Ivass, concerne le modèle utilisé pour le calcul du SCR de l’ensemble du groupe et de ses principales sociétés d’assurance opérant en Italie et en Allemagne. Autres entités concernées : les sociétés d’assurance non-vie en France et la société tchèque Ceska Pojistovna.

Un ratio de 196% au 30 septembre 2015

Au 30 septembre 2015, le groupe italien affichait sur base de son modèle interne un ratio de solvabilité de 196%. Il faudra attendre le 18 mars 2016, date à laquelle Generali présentera ses résultats annuels 2015, pour savoir comment cet indicateur a évolué depuis.

Ses deux principaux concurrents européens, Allianz et Axa, dont les modèles internes ont été validés en novembre 2015 et dont les résultats annuels ont été publiés en février 2016, se situent dans la norme du marché (entre 170% et 230%). Au 31 décembre 2015, le ratio de solvabilité du groupe Allianz s’élève à 200%, tandis que celui d’Axa atteint 205%.



Effectuer une autre recherche

Rechercher