Thomas Buberl, le futur directeur général d’Axa qui crée la surprise

Par - Publié le

En annonçant ce lundi 21 mars, le départ prochain de son PDG, Henri de Castries, et la nomination de Thomas Buberl, au poste de directeur général, le groupe Axa a créé la surprise… à plus d’un titre.

Thomas Buberl prendra la direction générale du groupe Axa le 1er septembre 2016
Thomas Buberl prendra la direction générale du groupe Axa le 1er septembre 2016

Henri de Castries, le PDG du groupe Axa, aurait pu continuer à écrire l’histoire d’Axa jusqu’en 2018. Son mandat ayant été renouvelé en 2014 pour une période de quatre ans, sa succession n’était pas attendue avant 2018. La page se tournera donc plus tôt que prévu : le 1er septembre 2016. A cette date, le groupe retrouvera une gouvernance duale : Denis Duverne, actuel directeur général délégué, prendra les fonctions de président non-exécutif du conseil d’administration et Thomas Buberl, sera nommé directeur général.

Ce calendrier inattendu s’inscrit en fait dans la trajectoire du groupe. Si l’annonce a lieu maintenant, « c’est parce que le groupe vient de terminer un plan stratégique et en commence un autre », rappelle Henri de Castries, « et je souhaitais que ce soit une nouvelle équipe qui porte ce nouveau plan. » Avant de prendre la direction générale d’Axa en septembre 2016, Thomas Buberl se voit donc confier, ce lundi 21 mars, les fonctions de directeur général adjoint. A ce titre, il travaillera avec Henri de Castries et Denis Duverne à la finalisation de la feuille de route 2016-2020 qui doit être présentée le 21 juin prochain.

"Force et sécurité"

Le profil du futur directeur général, un allemand de 43 ans entré récemment dans le groupe (en 2012), marque par ailleurs une rupture. Le groupe ne sera plus piloté par un Français, ce qui démontre, selon son actuel PDG, qu’Axa est devenue une entreprise globale.  « Axa est une méritocratie, ce qui guide nos choix ce n’est pas le passeport, c’est le talent. »

Pour Henri de Castries, la nouvelle gouvernance est la meilleure combinaison possible pour le groupe parce qu’elle allie « force et sécurité ». Force par le potentiel que représente Thomas Buberl, plus jeune que ne l’était Henri de Castries quand il a pris ses fonctions à 45 ans à la tête du groupe, « mais plus expérimenté, que je ne l’étais » précise-t-il. Et sécurité, du fait de la présence de Denis Duverne, « complice » d’Henri de Castries dans toutes les grandes décisions stratégiques prises ces dernières années.

Au sein du groupe qu’il a rejoint en 2012, Thomas Buberl, a notamment piloté et redressé les opérations allemandes. En interne, il est connu pour ses capacités à réformer et pour son ambition. Adoptera-t-il, les mêmes méthodes que celles appliquées pour restructurer les opérations allemandes ? « Il faut choisir les recettes en fonction de l’environnement et de la situation de l’entreprise », répond-il. Autrement dit, le groupe Axa n’est pas en phase de restructuration. Au contraire. Le groupe est solide, selon lui. Ses principaux défis en tant que directeur général consisteront à préserver cette solidité, « à imaginer le futur de l’assurance vie dans un environnement de taux bas », et « à utiliser le digital pour être plus proche de nos clients.»

Conscient que sa nomination a pu créer la surprise, notamment en France, Thomas Buberl, va s’attacher à rencontrer les équipes. « Je les connais déjà par le prisme de mes responsabilités en assurance vie et en santé au niveau international, je vais maintenant les aborder d’une manière plus globale », précise-t-il.

Henri de Castries, adminisTrateur d'HSBC pas plus

Après 27 ans au sein d’Axa dont 17 aux manettes, Henri de Castries, entend dans un premier temps s’engager davantage au sein de lInstitut Montaigne qu’il préside. Quant à une nomination à la tête du groupe HSBC dont il est administrateur, comme évoqué par la presse britannique. « Il ne faut pas transformer une coïncidence de date en événement. Il n’y pas de lien entre l’annonce de mon départ d’Axa et le fait qu’HSBC ait entamé un processus de renouvellement de son équipe dirigeante. »

 

Le parcours de Thomas Buberl
Thomas Buberl a rejoint l’assureur français en 2012, en tant que directeur général d’Axa Allemagne et membre du comité exécutif du groupe. En mars 2015, il prend en plus la responsabilité de la ligne de métier santé au niveau international et devient membre du comité de direction du groupe. Depuis le 1er janvier 2016, ses fonctions transversales se sont élargies à l’ensemble des activités d’assurance de personnes, Jacques de Vaucleroy qui pilotait la ligne de métiers assurance vie et épargne ayant décidé de quitter le groupe.
Au cours de sa carrière, Thomas Buberl a exercé au sein du Boston Consulting Group. Il a ensuite occupé, entre 2005 et 2008, différentes fonctions au sein du  groupe Winterthur, racheté par Axa en 2006. Avant de rejoindre le groupe français, il était directeur général pour la Suisse, de Zurich Insurance.
Thomas Buberl est titulaire d’un master en économie de l’université de Coblence (Allemagne), d’un  MBA de l’université de Lancaster (Royaume-Uni) et d’un doctorat en économie de l’université de Saint-Gall (Suisse).


Effectuer une autre recherche

Rechercher