Argus Factory

Tribune : Innovation paillette ou innovation de transformation ?

Par - Publié le

,

,

Alors directrice de l'innovation au sein du groupe mutualiste Interiale, Anne Gradvohl a lancé de vrais projets innovants comme la télémédecine. Aujourd'hui, alors que le secteur de l'assurance s'avère en pleine réflexion sur ses mutations, cette diplômée de l'Essec Business School revient dans cette tribune sur le sens de l'innovation et les conditions de sa réussite.

Anne Gradvohl : Si aujourd’hui l’assureur est avant tout « payeur aveugle », demain l’assureur sera un accompagnateur de vie
Anne Gradvohl : Si aujourd’hui l’assureur est avant tout « payeur aveugle », demain l’assureur sera un accompagnateur de vie

J’innove, tu innoves, nous innovons…. L’innovation est à la mode,  elle est partout.

Quelle grande entreprise n’a pas son innovation lab ? son accélérateur ? voire son baby foot ou table de pig pong comme témoins de la transformation des organisations ?

J’en réfère d’ailleurs à l’excellent article de Andy Howard « innovation labs don’t work »

En réalité, je pense que les innovation labs marchent aussi bien …ou mal qu’un baby foot ou une table de ping pong, ils ne sont des réussites que s’ils sont pensés dans une stratégie globale de transformation de l’entreprise.

Innover c’est transformer l’entreprise dans sa globalité et cela passe par de nombreux chantiers et en particulier :
- le mode de management
- l’implication des salariés
- l’ensemble de la chaîne de valeur
- la relation client
- l’offre de produit et service

Innover c’est donc penser autrement et globalement pour faire autrement et non le contraire. L’innovation n’est pas un gadget.

L’innovation n’a de sens que si elle est au service de la vision stratégique de l’entreprise.

Dans l’assurance, l’innovation embarque évidemment la direction de l’innovation pour la mise en place de partenariats qui vont :

- fluidifier le parcours client
- permettre une gestion plus efficace et ainsi faire baisser les coûts de gestion
- enrichir les offres et services pour se différencier dans un univers de plus en plus concurrentiel
- accélérer la transformation digitale
- et enfin créer une proximité avec les assurés qui transformera le métier d’assureur en accompagnateur de vie

 

Le modèle économique en IARD est plus évident à trouver qu’en assurance de personnes. Certes, mais que fait on ? On s’arrête là et on se dit que :

- les assureurs ne veulent pas prendre de risque en créant des partenariats avec des start up ?
- les assurés ne sont pas prêts à penser autrement les services d’accompagnement de santé ? 
- que la télémédecine ça ne marche pas et que rien ne remplace une visite physique chez son médecin ?

Heureusement, non ! Et c’est bien dans ce contexte flou qu’on a besoin d’une vision globale et forte et d’un engagement des directions générales pour soutenir la transformation des assureurs.

Si aujourd’hui l’assureur est avant tout « payeur aveugle », demain l’assureur sera un accompagnateur de vie qui, via un portail de services, offrira des services à valeur ajoutée en prévention primaire, secondaire et tertiaire, du simple conseil nutritionnel à un accompagnement personnalisé des maladies chroniques.

La marche est haute et difficile car les assureurs n’ont pas bonne presse, toujours considérés comme voulant éradiquer les mauvais risques, personnes âgées, malades pour se concentrer sur les bons risques : jeunes, actifs et bien portants….

Ce n’est pas ma vision de l’assurance de demain. Je suis convaincue qu’on peut être un assureur santé et prévoyance éthique et innovant qui accompagne tous ses assurés quel que soit l’âge, le lieu d’habitation et l’état de santé avec des services innovants et personnalisés. La télémédecine et la médecine prédictive seront des axes incontournables. Ils faciliteront les prises en charge médicale et réduiront ainsi les inégalités sociales et territoriales.

J’aime ce métier qui nous projette dans une nouvelle dimension qui permettra grâce à la technologie et aux partenariats avec des start up de devenir des assureurs encore plus humains.



Effectuer une autre recherche

Rechercher

Les plus lus