precedent Suivant Une année d'assurance : les événements marquants, mois après mois 10 / 11

Une année d'assurance : novembre 2014

Par - Publié le

,

,

,

,

,

,

Dans son numéro du 16 janvier prochain, l'Argus présente les temps forts de l'année qui vient de s'écouler dans le secteur de l'assurance : mouvements, changements réglementaires, fusions-acquistions, résultats... Retrouvez jour après jour sur notre site les événements marquants de l'année 2014.

N° 7383 du 7 novembre

Un amendement gouvernemental au projet de loi de finances (PLF) pour 2015 devait permettre aux assureurs d’accéder aux informations techniques issues du système d’immatriculation des véhicules (SIV). Le PLF devait aussi relever de 2,6 points le taux de la taxe sur les contrats de protection juridique, actuellement à 9%.

Adréa Mutuelle, Apreva et Eovi-MCD annoncent la création d’une union mutualiste de groupe (UMG). En combinant les comptes des trois mutuelles, cette structure représentera 1,7 Md€ de cotisations et constituera le troisième groupe mutualiste français, derrière les groupes Istya et Harmonie.

 

N° 7384 du 14 novembre

La première action de groupe mettant en cause des acteurs de l’assurance a été lancée fin octobre contre l’assureur Axa et l’association d’épargnants Agipi par l’association de consommateur CLCV, au motif de la non-application d’un taux garanti qui aurait causé un préjudice de 300 à 500 M€ à 100 000 épargnants.

L’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) veut apurer au plus vite le stock de contrats d’assurance vie en déshérence non réglés. Pour conformité «très insuffisante» à la loi du 17 décembre 2007 (dispositif Agira2) et de par sa position de marché, CNP Assurances écope d’une amende de 40 M€.

Christian Noyer, gouverneur de la Banque de France, a jugé nécessaire, lors d’une audition devant la commission des finances du Sénat, que les assureurs fassent baisser notablement les taux de rémunération des fonds en euros de leurs contrats d’assurance vie.

Les groupes d’expertise en dommages aux biens Adenes et Polyexert investissent dans des services en duo (visio-expertise, réparation en nature, gestion des dommages électriques, etc.) tout en restant concurrents sur d’autres pans de leurs activités, comme l’expertise sur le terrain et les prestations liées aux risques d’entreprise.

 

N° 7385-86 du 21 novembre

Generali France engage une nouvelle stratégie sous la direction d’Eric Lombard. Le projet «We, demain» doit permettre à l’entreprise de renouer avec la croissance et la faire évoluer dans un secteur transformé par le digital. La distribution devra aussi relancer l’activité des agents généraux qui ont pâti des mesures de redressement.

Axa France va investir 180 M€ dans le digital entre 2015 et 2017, dont la moitié sera consacrée à l’évolution des systèmes d’informations, le tiers au marketing et aux produits et le solde à des partenariats ou à des investissements dans des start-ups.

 

N° 7387 du 28 novembre

Le décret du 13 novembre 2014 sur la compétence et l’honorabilité (fit & proper) des dirigeants de l’assurance et de la finance apporte des précisions sur la procédure de notification à l’ACPR de la nomination ou du renouvellement d’un dirigeant, et détermine les délais de procédure.

Sylvie Langlois quitte son poste de directeur général de Solly Azar. Pour la remplacer, le courtier grossiste décide de jouer une certaine continuité en nommant Erick Aïche, cofondateur du groupe et jusqu’alors directeur général adjoint.

Faute d’avoir trouvé un modèle économique équilibré, Macif met un terme à l’existence de sa filiale low-cost en automobile et en santé IdMacif.fr, qui affichait en 2013 une perte nette de 4,9 M€. L’activité est rapatriée dans d’autres structures du groupe.


precedent Suivant Une année d'assurance : les événements marquants, mois après mois 10 / 11


Effectuer une autre recherche

Rechercher