Assurance collective santé

Résultats 2016 : année de contrastes pour AG2R La Mondiale

Par - Publié le

,

,

,

,

,

,

Le groupe de protection sociale AG2R La Mondiale présente des résultats 2016 plutôt solides, dépassant même certains de ses objectifs. Mais l'ensemble des indicateurs n'est pas au vert...


Gilles ROLLE/REA

2016, année charnière pour le groupe de protection sociale AG2R La Mondiale… à plus d'un titre. L'entrée en vigueur de Solvabilité 2, l'application effective de la réforme de la généralisation de la complémentaire santé, le renforcement de la pression réglementaire (mise en place du fichier Ficovie, loi Sapin 2…) ou encore la persistance des taux bas ont impacté directement le groupe. Sans oublier que 2016 est également la seconde année de l'intégration de Réunica

Sur la base de ce contexte mouvementé, AG2R La Mondiale affiche des résultats 2016 d'apparence plutôt satisfaisants. Collecte brute totale (retraite complémentaire et activités assurantielles) en hausse de 1,3% à 28,2 Md€, résultat net de la Sgam AG2R La Mondiale en hausse nette (319 M€, +6,4%), fonds propres en progression (5,7 Md€, +8,9%), amélioration de la solvabilité du groupe… Autant de données positives qui font dire au directeur général d'AG2R La Mondiale André Renaudin que l'année 2016 a permis d'asseoir des "fondamentaux solides". Standard & Poor's a d'ailleurs, fin 2016, réaffirmé sa note A- "perspective stable".

Contrastes sur les activités assurantielles

Dans les détails, l'ensemble des indicateurs n'est toutefois pas au vert. Si la collecte brute totale progresse, celle relative aux activités assurantielles est en diminution de 2,3%, à 10,1 milliards d'euros.

Première explication : la poursuite de la stratégie du groupe sur l'épargne, en baisse de 5,5%. Si AG2R La Mondiale poursuit son objectif de limitation des nouvelles affaires en euros ("300 M€ en moins" escomptés pour l'année 2017, glisse M. Renaudin), la collecte en unités de compte baisse encore plus fortement - 8% contre 4% sur les fonds euros. Une tendance baissière expliquée notamment, souligne le directeur général délégué Philippe Dabat, par la forte part des contrats multisupports : si la baisse des fonds euros se poursuivra, les objectifs sont ambitieux quant aux UC (+1 Md€). Et M. Dabat de rappeler que le poids des supports UC d'AG2R La Mondiale reste nettement au-dessus du marché (29,5% des cotisations et 29,8% des encours, contre 20,1% et 19% selon les estimations du marché de la Fédération française de l'Assurance - FFA). La rémunération des contrats poursuit donc sa baisse, restant toutefois au-dessus de la moyenne estimée du marché (2,20% en 2016 soit une baisse de 44 cents, contre une moyenne marché estimée par la FFA à 1,80%).

Autre indicateur orienté à la baisse : la prévoyance, après une année 2015 toutefois qualifiée d' "atypique". Non-renouvellement d'entrées de portefeuille exceptionnelles (88 millions d'euros en 2015), modification de comptabilisation des non-appels de cotisations et des cotisations Arial CNP Assurances (34 millions d'euros)... La prévoyance collective affiche ainsi -13,7% au compteur (1,132 milliard d'euros), contre +8,7% sur l'individuelle (182 millions d'euros). En tout, la baisse en prévoyance est de 11,2%, à 1,314 Md€ : ce segment était en 2014 de 1,18 Md€ hors Réunica et 1,385 Md€ pro forma.

La santé se maintient

2016 a toutefois été une année satisfaisante pour AG2R La Mondiale… sur le front de la santé, avec une progression des cotisations de 4,1% (2,167 Md€). Mais ce résultat doit être analysé de plusieurs manières : l'érosion se poursuit en individuelle (-3,9%, 681 M€), notamment en raison de l'ANI. La collective se porte mieux (+8,2%, à 1,486 Md€), portée par une stratégie branches plutôt porteuse : parmi les 28 nouveaux accords en santé (et 4 en prévoyance), les deux principaux accords obtenus fin 2015 par AG2R La Mondiale (travail temporaire, avec Apicil, et propreté), pèsent selon M. Dabat pour plus de 100 M€. Le pôle alimentaire (boucherie, boulangerie…), au coeur du débat sans fin sur les clauses de désignation en santé, concerne toujours plus d'un million de salariés. 2016 voit ainsi les cotisations en santé revenir à leur niveau de 2014 (pro forma avec Réunica), à près de 2,2 Md€, avec quelques évolutions de périmètre (entrée en combinaison de Smacl Santé, substitution dans ViaSanté Mutuelle de la Mutuelle nationale des sapeurs-pompiers de France, adhésion à AG.Mut de Réunica Mutuelle et MBA Mutuelle...).

En santé comme en prévoyance, toutefois, la sinistralité reste une donnée délicate. Les ratios, nets de réassurance et hors frais de gestion, s'améliorent en prévoyance… restant toutefois supérieurs à 100% (102%, contre 105,8% en 2014). Celui en santé se dégrade légèrement (80,3%, +0,2 point) : dans sa globalité (incluant donc les frais de gestion), il est légèrement supérieur à 100% selon M. Dabat - nettement supérieur à ce seuil en prévoyance.

 

Cotisations (en M€) \ (PF, pro forma avec Réunica) 2014 2014 PF 2015 2016 Evolution 2015/2016
Epargne 5829 5829 4796 4533 -5,5%
Retraite supplémentaire 1765 1783 1852 1957 +5,6%
Santé 1759 2172 2081 2167 +4,1%
Prévoyance 1180 1385 1479 1314 -11,2%
TOTAL Activités assurantielles 10618 11255 10308 10071 -2,3%
TOTAL Retraite complémentaire 8202 17005 17512 18105 +3,2%
TOTAL Collecte 18820 28260 27820 28176 +1,3%

 

Une solvabilité en amélioration

Si la collecte brute totale progresse, c'est donc surtout le fait de l'activité retraite complémentaire (18,1 Md€ de cotisations), affichant une progression (+3,2%) dans la droite lignée de l'ensemble Agirc Arrco (+3,1%). AG2R La Mondiale est même en avance sur sa trajectoire d'économies sur les frais de gestion : le groupe est concerné à hauteur de 79 M€ (sur le total de 300) sur la période 2012-2018, et de même pour la période 2018-2022. Elle a ainsi réalisé 88 M€ d'économies estimées depuis 2012 (de 438 à 350 millions d'euros), même si 2017 pourrait être l'objet d'une légère remontée en raison de la déclaration sociale nominative (DSN). Les résultats, courant comme net comptable, sont en forte progression (respectivement 63,3 M€ et 98,5 M€).

La Sgam AG2R La Mondiale affiche, conséquence de ce résultat global positif, plusieurs indicateurs favorables. La solvabilité du groupe s'améliore ainsi légèrement plus rapidement que prévu, à 131% (+11 points) hors mesures transitoires et 213% (+17 points) en réglementaire. Plusieurs outils aideront à terme le groupe à poursuivre cette amélioration : émission d'une dette obligataire par La Mondiale début 2017 de 499 M€ (M. Renaudin considérant qu'un point de solvabilité équivaut à 50 M€, cette opération améliore chaque ratio de dix points), poursuite des certificats mutualistes (objectif 100 M€ à fin 2017, atteint pour moitié début mai 2017)... Les fonds propres sont également en forte croissance (5,698 Md€, +8,9%), tout comme les provisions pour participation aux excédents (1,738 Md€, +13,2%) et les placements de la Sgam (97,8 Md€, +6,2%).


André Renaudin

André Renaudin

Directeur général d'AG2R La Mondiale
Président de la Réunion des organismes d'assurance mutuelle (ROAM)

André Renaudin est né le 9 décembre 1955 à Vincennes à Val-de-Marne. Diplôme de l´École polytechnique. Diplôme de l´Institut d´études politiques (IEP) de [...]

Lire la suite
Philippe Dabat

Philippe Dabat

Directeur général délégué d’AG2R La Mondiale

  Philippe Dabat est né en septembre 1959.   1982 : Ingénierie en agronomie de l’école supérieure d'agronomie Montpellier. 1986 : MBA Insead.   1982-85 : [...]

Lire la suite

Effectuer une autre recherche

Rechercher