Assurance MAE Sérénité (MAE)

Publié le : 20/04/2017  Document paru le : 20/04/2017 

assurance décès | prévoyance | MAE

Assurance MAE Sérénité (MAE)

Assurance MAE Sérénité (MAE)

Traditionnellement tournée vers les enfants, à travers l’assurance scolaire, la MAE élargit son offre à toute la famille avec l’assurance décès MAE Sérénité.

Renforcer ses offres afin qu’elles correspondent aux évolutions sociétales : telle est la stratégie de la MAE : à l’origine Mutuelle accident élèves qui défend depuis 80 ans son modèle mutualiste de niche. Après le contrat MAE Famille en 1999, puis une protection d’assurance scolaire étudiants et une MRH familiale, la mutuelle couvre le décès.
 

Contenu

MAE Sérénité vient protéger la famille en cas de décès, c’est une aide financière, psychologique et pratique.

 

Cible


De 18 à 70 ans, mais cette offre est surtout destinée aux jeunes parents, sans patrimoine à léguer et sans épargne. Elle intéresse aussi les familles monoparentales ou celles dont l’un des deux conjoints ne travaille pas. Pour rappel, la mise en place par l’employeur d’un contrat de prévoyance décès n’est obligatoire que par les cadres.
 

Garanties


Le contrat propose deux formules : MAE Sérénité propose le versement d’un capital décès lors de la disparition de l’assuré pour cause accidentelle (formule 1) ou pour toutes causes (formule 2). Le contrat prévoit le choix à la souscription entre huit montants de capital, de 15 000 € à 150 000 €. Dans la formule 2, le capital est doublé en cas d’accident. Les deux formules intègrent en inclusion :

- Une garantie prévoyant le versement du capital en cas de perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA) ;

- Une garantie « double effet », à savoir en cas de décès du conjoint en même temps que l’assuré, ou dans l’année qui suit, le versement d’un capital supplémentaire aux enfants à charge, d’un montant égal au capital souscrit par l’assuré.
 

Assistance
 

Les deux formules proposent aussi en inclusion une assistance. Elle comprend le rapatriement du corps, le retour anticipé des enfants et du conjoint, la garde de l’enfant de l’assuré décédé, la prise en charge des ascendants ou des personnes dépendantes, le transfert et la garde d’animaux domestiques, la mise à disposition d’une aide-ménagère et une aide juridique. Par ailleurs, pour éviter le décrochage scolaire, la MAE propose des cours à domicile, la conduite à l’école par un proche de l’enfant, le soutien psychologique pour les enfants, une aide juridique pour préparer la succession et pour ceux qui auraient des enfants étudiants, la prise en charge d’un bilan d’orientation professionnelle.
 

Exemples tarifaires


Un client a choisi la garantie décès par accident (formule 1). Il opte pour un capital de 30 000 €. Coût : 2,85 €/mois (MMA est, par comparaison, à 4,50 €). Un assuré de 40 ans choisit la formule toute cause, pour un capital de 30 000 €. Coût : 9,56 €/mois. Un jeune de 20 ans, avec un capital de 15 000 €, qui souscrit une formule décès par accident débourse 2,30 € et 2,94 € pour la formule décès toutes causes. Si le contrat est signé pour deux personnes, une réduction de 5 % est appliquée sur le montant. La MAE recommande une évaluation du capital permettant de pouvoir vivre 24 mois. C’est la durée qui est conseillée pour éviter de se retrouver en commission de surendettement à la suite d’un décès. Le capital versé est exonéré de l’impôt sur le revenu, des prélèvements sociaux et des droits de succession
 

Commercialisation


Ce produit est commercialisé depuis janvier 2017. Pour l’instant, il est vendu uniquement par le réseau MAE, via les délégations départementales. Il pourrait être proposé en marque blanche. La mutuelle assure aujourd’hui 2,7 millions d’enfants. Chaque souscription protège en moyenne 1,5 enfant.
 

notre avis


Avantages  

 


Limites
 

 

Le marché : Sécuriser sa famille
 

Ce produit est vendu dans un contexte où de nombreux jeunes se trouvent en situation de précarité par rapport au marché de l’emploi, et cumulent parfois plusieurs contrats courts en alternance avec des périodes de chômage. Certains n’ont pas de garantie employeur. Et commencent tout juste à se construire une épargne.

 

 

 

 

 

 

Rechercher une donnée :

Classements