Contrat Chubb Easy Solutions Vin (IARD Chubb)

Publié le : 16/06/2016  Document paru le : 16/06/2016 

dommages | assurances dommages | Chubb

Contrat Chubb Easy Solutions Vin (IARD Chubb)

Contrat Chubb Easy Solutions Vin (IARD Chubb)

Baptisé Chubb Easy Solutions Vin, le nouveau contrat de l’assureur IARD Chubb qui a fusionné avec Ace le 15 janvier, garantit sous la forme d’un package original les dommages causés ou subis par le vin.Objectif : proposer une couverture plus élargie, que l’originelle d’ACE, quelle que soit l’étape de l’élaboration et du transport du produit jusqu’à l’assurance de son informatique de gestion.


Objet du contrat
 

Chubb Easy Solutions Vin a pour mission de couvrir les biens et responsabilités des viticulteurs, leurs équipements de productions et stocks, leur responsabilité environnementale… Il s’agit d’un contrat global et unique qui peut simplifier la gestion d’exploitations de taille moyenne, notamment, en leur fournissant un interlocuteur dédié.


Cible
 

Toutes les propriétés viticoles françaises de taille moyenne dont le stock est compris entre 1,5 et 10 M€ et qui réalisent un CA minimal de 400 000 € et maximal de 5 M€. Le seuil de cotisation est fixé à 3 500 €/ HT et les montants garantis intégralement pris en charge.


Contenu
 

L’offre comprend des conditions générales, spéciales, et particulières qui en définissent l’étendue, sachant que des aménagements de garantie sont concevables à titre exceptionnel, en dehors de tout rachat d’exclusion. En ce qui concerne : Les biens : le vin – couvert en « Tout sauf » – est indemnisé en prix de place ou de vente après un sinistre, tandis que la garantie coulage s’étend aux cuves extérieures, aux risques de contamination ou de vol. Les dommages : « Bâtiments/Matériels » incluent le bris de machine et de cuverie – y compris une déformation de la cuve suite à un coulage – complétés par une « Tous risques informatiques » et une « Tous risques sauf ». À noter qu’en cas de sinistre survenant juste avant les vendanges, toute exploitation assurée bénéficie de la garantie « Frais supplémentaires d’exploitation » et de l’extension prévue pour couvrir les pertes financières sur récolte à venir. Quant au transport du vin par le viticulteur pour son propre compte, il est également couvert.
 

Des responsabilités
 

Le package formé par les garanties du contrat couvre une palette de responsabilités civiles, à savoir la RC liée aux produits, qui inclut les frais couteux de retrait aux États-Unis et au Canada. La RC mandataires sociaux (RCMS) grâce à laquelle le propriétaire de l’exploitation préservera son patrimoine personnel, même en cas de sinistre lourd. Enfin la RC environnementale, de plus en plus souvent mise en cause et sanctionnée par les tribunaux.
 

Commercialisation
 

Cette nouvelle offre est proposée par 1 500 courtiers partenaires, commissionnés sur une base de 20 %. Ils peuvent obtenir à partir d’un questionnaire une cotation sous 48 h et une souscription en ligne.
 

Exemple tarifaire
 

Un viticulteur possédant 1 350 m² de bâtiments sur 10 ha de terrain réalise un CA de 500 000 €. Son stock de vin est évalué à 2,25 M€ avec 450 000 € supplémentaires en matériel. Il s’acquittera d’une cotisation de 6 122 €. Sa couverture complète comprend la « Tous risques sauf » sur son vin (coulage, vol, contamination, bris de bouteilles…) ; la protection des bâtiments et de leur contenu (bris de machine et cuverie, informatique...). Sont inclus les frais supplémentaires d’exploitation, la RC exploitation, et les produits livrés jusqu’aux États-Unis et au Canada. La PJ, la RC environnementale et dirigeant et le transport pour propre compte bouclent le volet des prestations.


Notre avis
 

Avantages
 

Limites
 

Le marché : Une affaire de spécialistes 
 

Voilà 30 ans que cet assureur dommages souscrit sur la base du produit Assurvin (Ace). Il couvre avec ses courtiers partenaires plus de 500 châteaux et doit essentiellement faire face à la concurrence d’Allianz, d’Albingia et d’Axa. Axa assurant un peu plus de 7 300 viticulteurs, soit un sur sept. Sur les 49 000 exploitations viticoles actives en France, une moitié fait traiter son vin en coopérative. L’autre constitue la clientèle assurable de Chubb.

 

Rechercher une donnée :

Classements