Contrat UFF Retraite Entreprise Plus (Union financière de France)

Par CAROLINE DUPUY 
Publié le : 12/09/2013  Document paru le : 12/09/2013 

Aviva | épargne retraite | UFF

Contrat UFF Retraite Entreprise Plus (Union financière de France)

Contrat UFF Retraite Entreprise Plus (Union financière de France)

Union financière de France, filiale d’Aviva spécialisée dans le conseil en gestion de patrimoine, se renforce dans l’épargne retraite collective à cotisation définie.

L’UFF a créé son premier contrat retraite d’entreprise « article 83» en 1987 et n’a cessé de le faire évoluer. La précédente version datait de 2005. La nouvelle, UFF Retraite Entreprise Plus, a été lancée en mai.
 

Cible

« Notre clientèle cible est constituée de TPE entre 10 et 50 salariés. Elles ne savent pas toujours que ces produits existent et elles sont souséquipées en matière d’épargne salariale », précise Dominique Lezhari, responsable développement produit chez UFF.
 

Contenu

Le contrat propose un support en euros compétitif, Aviva Actif garanti (3,26% net fin 2012) et 19 fonds communs de placement.
 

Gestion

Gestion évolutive : l’épargne est investie dans quatre supports selon une répartition déterminée par Aviva vie. Gestion libre : le salarié choisit parmi les supports éligibles au contrat. Quelle que soit la gestion financière choisie, l’affilié peut demander à tout moment et gratuitement, à changer d’option.
 

Cotisation

Elle est basée soit sur le montant du plafond annuel de la Sécurité sociale, soit sur le salaire brut de chaque affilié, soit sur les tranches exprimées en plafond annuel de la Sécurité Sociale. La répartition des cotisations entre employeur et salarié est décidée dans l’accord d’entreprise.


Versements

Le salarié peut effectuer des versements volontaires – d’un montant minimal de 350 € – librement et à tout moment.


Garanties

Le contrat inclut une garantie complémentaire en cas de décès, sans formalités médicales, jusqu’à 150 000 €. L’entreprise peut à tout moment, pour l’ensemble des affiliés, compléter par les options suivantes : – la garantie exonération, qui prévoit la prise en charge totale des cotisations d’un affilié atteint d’incapacité temporaire totale de travail, d’incapacité permanente et totale, d’invalidité permanente totale ou de perte totale et irréversible d’autonomie ; – le versement d’une rente temporaire immédiate en cas de décès de l’assuré pendant la période de constitution de la retraite complémentaire.


Rente

L’affilié peut percevoir le montant de l’épargne constituée sous la forme d’une rente viagère mensuelle ou trimestrielle. Le choix est large : rente viagère non réversible, réversible (taux de réversibilité à choisir de 50 à 100 % par paliers de 10 %), rente viagère avec annuités garanties réversible à 100 % ou non réversible, rente viagère minorée ou majorée de 30 % pendant cinq ou dix ans, réversible à 100 % ou non réversible. L’option de rente et ses caractéristiques sont choisies par l’assuré au moment de la conversion en rente.

Rachat

Six cas de rachat existent. Ils correspondent aux événements suivants : expiration des droits de l’affilié aux allocations d’assurance chômage, mandat social expiré depuis au moins deux ans sans reprise d’activité, invalidité de l’affilié, cessation d’activité après liquidation judiciaire, décès du conjoint ou du partenaire pacsé et surendettement. Frais Frais sur les cotisations et les versements volontaires : 4,80 %. Frais de gestion du contrat : supports en unités de compte et support en euros : 0,95 % par an. Frais d’arbitrage (option gestion libre) : 0,60 %.
 

NOTRE AVIS

Avantages 

- La garantie de la table de mortalité à l’adhésion du salarié.
- Une cotisation forfaitaire équivalente pour tous les salariés.

Limites 

- Pas de table de mortalité garantie à l’adhésion pour le conjoint.
- Nombre de supports limité.

 

LE MARCHÉ LE BON TIMING

« Nous avons lancé ce produit fin mai pour qu’il soit opérationnel à la rentrée, c’està- dire au moment des débats sur la réforme des retraites », précise Dominique Lezhari, responsable développement produit chez UFF. Dans un contexte de dégradation du montant des futures pensions, la mise en place par l’entreprise de ce type de solution permet à la fois d’optimiser la gestion de la masse salariale, de fidéliser les salariés et de leur offrir une épargne déductible du revenu. L’UFF gère ainsi 235 M€ d’«article 83» pour le compte de ses clients.

Rechercher une donnée :

Classements