Assurmix parie sur les sports extrêmes

Par - Publié le

,

,

,

,

,

Après avoir lancé Assurski à la fin 2011, le courtier parisien continue sa stratégie de spécialisation. Il transforme l'essai en lançant une gamme spécialisée en assurance de sports extrêmes.

Après le contrat Assurski, le courtier parisien Assurmix vient de lancer un site Web et une gamme, tous deux intitulés Assursport. « L'idée est de cibler les sportifs ou les amateurs de sports, pour qu'ils puissent s'assurer avant de pratiquer leur activité de prédilection », précise son directeur, Frédéric Rimbert.

Cette nouvelle assurance, qui cible plus les catégories socioprofessionnelles élevées, est ainsi distribuée au travers du site www.assursport.fr. Ce dispositif digital trouvera un complément naturel avec la sortie, dès ce mois de juillet, d'une application adaptée aux smartphones iPhone et Android. Selon Frédéric Rimbert, grâce à cette nouvelle gamme, Assurmix, courtier lancé au second semestre 2011, s'apprête à « assurer des sports ou des activités qui ne sont notamment pas prises en compte par une grande majorité d'assurances voyage, comme le kitesurf, ou encore le VTT et les compétitions sportives ».

 

Un produit d'appel

Reprenant le concept porté par son premier produit Assurski, le nouveau contrat permet aux sportifs en herbe de s'assurer pour la journée, pour la semaine ou encore pour l'année. En ce qui concerne justement Assurski, lancé à la fin de l'année dernière, le courtier parisien vise les « 10 000 clients d'ici à 2014 ». D'ailleurs, ce dernier, aidé par son parte-naire assisteur, Mondial assistance, augure une aussi belle réussite pour sa nouvelle offre portée par Assursport.

Pour autant, derrière ces innovations adaptées aux sports extrêmes, Frédéric Rimbert poursuit bien un autre objectif : « Ces sites et ces applications nous permettent de nous positionner comme des spécialistes des sports jugés extrêmes, tout en assurant de manière classique les autres sports. Mais il s'agit également de produits d'appel, qui permettent de capter une clientèle qui a également des besoins en santé ou encore en dommages. »

Le directeur d'Assurmix tire aussi profit de ces innovations pour diversifier ses canaux de distribution. Il développe ces applications mobiles en marque blanche pour des voyagistes comme Madame Vacances, filiale d'Eurogroup (gestionnaire d'établissements touristiques, notamment en stations de ski), ou pour certains courtiers en assurance.



Effectuer une autre recherche

Rechercher

article extrait de l’argus de l’assurance

Tous les vendredis, l’information de référence
des institutionnels et des réseaux
 Contactez la rédaction
 Abonnez-vous