L'Orias enregistre de plus en plus de courtiers

Par - Publié le

,

La distribution de produits d'assurance continue à faire des émules. Le nombre d'acteurs inscrits au Registre des intermédiaires en assurances a progressé de 3% en 2011 et de 18% depuis 2007. « La crise n'a pas d'impact sur le nombre de distributeurs », constate Grégoire Dupont, secrétaire général de l'Organisme qui gère le registre (Orias). Cependant, les courtiers et les mandataires d'intermédiaires d'assurances (MIA), catégories les plus représentées, enregistrent une croissance plus forte que la moyenne.

Du côté des courtiers, Grégoire Dupont note un fort essor des acteurs intervenant en tant que grossistes. « Obtenir des codes auprès des compagnies devient de plus en plus difficile. Les nouveaux venus dans le courtage débutent en général en partenariat avec des courtiers grossistes. » Le dynamisme des MIA (spécialisés dans l'assurance emprunteurs ou affinitaire, par exemple) confirme l'engouement pour la vente de produits d'assurance associés à d'autres biens et services.

Autre constat : la population des agents généraux se réduit très légèrement du fait des regroupements au sein de sociétés ou des départs à la retraite. Par ailleurs, ils sont de plus en plus nombreux à exercer l'activité de courtage à titre accessoire (+ 5% en un an).

À partir du 1er janvier 2013, le périmètre de l'Orias sera étendu aux intermédiaires en opérations de banque et services de paiement (OBSP) et aux conseillers en investissements financiers (CIF).




Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin imprimer envoyer à un ami

Effectuer une autre recherche

Rechercher

 

article extrait de l’argus de l’assurance

Tous les vendredis, l’information de référence
des institutionnels et des réseaux
 Contactez la rédaction
 Abonnez-vous

Rechercher
Abonnez-vous
RSS Twitter Facebook Viadeo Application Connectez-vous