PatrimOne mise sur la croissance externe

Par - Publié le

,

,

,

,

,

Le courtier se positionne en tant qu'acheteur dans le segment de la clientèle privée à gros patrimoine. Objectif : atteindre une taille critique pour peser sur le marché.


DR

En à peine un an et demi, PatrimOne assurances, société de courtage parisienne dédiée à la clientèle privée, a étoffé et diversifié significativement son offre en ouvrant deux nouveaux départements, PatrimOne Immo et RacingOne. Le premier est destiné aux propriétaires d'immeubles et administrateurs de biens, et le second aux détenteurs de voitures de collection ou de course.

Né en 2006 du transfert à Saltiel SA du portefeuille de particuliers ayant de gros patrimoines de la filiale française de Marsh, le courtier parisien commence réellement à se faire une place au coeur de ce segment, décrit comme « exigeant » par son président, Hubert Saltiel.

 

Tous les risques des riches

En effet, PatrimOne accompagne cette clientèle sur des problématiques d'assurance concernant leurs propriétés principales et secondaires, leurs bijoux, leurs oeuvres d'art, leurs bateaux ou yachts, ou encore leurs véhicules d'exception. La société de courtage les conseille également en matière d'assurances santé et décès.

Forte de cette expertise et d'une croissance à deux chiffres depuis sa création, la filiale de Saltiel SA, qui reste d'ailleurs partenaire de Marsh Private Client Services, compte bien continuer sur la même dynamique de développement. « Nous avons aujourd'hui une équipe composée d'environ une vingtaine de personnes et devrions atteindre près de 4 M€ de chiffre d'affaires en 2012, soit une nouvelle croissance à deux chiffres », confirme Hubert Saltiel, également président du groupe éponyme.

PatrimOne mise surtout sur des acquisitions pour peser de plus en plus dans le segment de la clientèle privée. « Nous cherchons à réaliser une opération de croissance externe nous permettant, en complément de notre développement organique, de doubler notre activité et d'atteindre une taille critique sur le marché », confirme Hubert Saltiel.

Pour autant, ce dernier ne souhaite pas se fixer de date limite pour ses velléités de croissance externe. Il juge en effet que « ce sont les opportunités de marché qui décideront » du moment. PatrimOne est aujourd'hui, selon lui, « clairement positionné en tant qu'acheteur sur ce segment ».



Effectuer une autre recherche

Rechercher

article extrait de l’argus de l’assurance

Tous les vendredis, l’information de référence
des institutionnels et des réseaux
 Contactez la rédaction
 Abonnez-vous