Suivant

Afrique

Par - Publié le

,

,


Raphaël FOURNIER/DIVERGENCE
DOSSIER  

Ça bouge de l’autre côté de la Méditerranée. Après avoir rêvé à l’Eldorado, les professionnels de l’assurance partis à la conquête de l’Afrique redescendent sur terre. Côté courtiers, les grands d’hier, que l’on croyait intouchables, commencent à perdre pied. Limités par les contraintes en matière de compliance imposées par leur siège social, les acteurs internationaux prennent leur distance avec un marché dont ils ne parviennent pas à assimiler la logique. Ils laissent, dès lors, la place à d’autres ambitieux, plus agiles, et dotés d’une vision à long terme. Résultat : l’hégémonie des Gras Savoye et autre Ascoma pourrait être remise en cause. Côté politique et économie, l’ordre établi est, lui aussi, en mouvance. Porté par la politique de Mohammed VI, qui a choisi d’orienter sa stratégie d’investissement vers l’Afrique subsaharienne, le Maroc devient le principal hub économique et financier de l’Afrique. Au classement du Global financial centres index (GFCI) de 2016, Casablanca, capitale économique du Maroc, est passé devant Johannesbourg, dont le leadership était jusqu’alors incontesté sur le continent...


Suivant

Soyez le 1er à réagir







Effectuer une autre recherche

Rechercher

article extrait de l’argus de l’assurance

Tous les vendredis, l’information de référence
des institutionnels et des réseaux
 Contactez la rédaction
 Abonnez-vous