Suivant

Courtiers de proximité

Par - Publié le

,

DOSSIER  

Un vent de panique souffle aux portes des courtiers de proximité. La transposition en droit français de la directive européenne Solvabilité 2, en janvier 2016, a conduit les assureurs à réviser leurs contrats de délégation avec leurs intermédiaires. Côté courtiers, on dénonce des clauses « abusives » qui dépassent le cadre réglementaire. Écrasés par le poids de la nouvelle réglementation, les petits cabinets de courtage se sentent souvent démunis face à l’ampleur des mesures qui leur sont demandées d’appliquer. D’autant plus que beaucoup craignent de voir leur indépendance remise en cause à l’avenir si les clauses fixées par les assureurs devaient être appliquées à la lettre. Les compagnies d’assurance mettent ces complaintes sur le compte de « l’incompréhension ».


Suivant


Effectuer une autre recherche

Rechercher

article extrait de l’argus de l’assurance

Tous les vendredis, l’information de référence
des institutionnels et des réseaux
 Contactez la rédaction
 Abonnez-vous