Suivant

Objets connectés

Par - Publié le

,


ILLUSTRATIONS : JESUFFANZ/GettyImages
DOSSIER  

C’est parti ! Annoncé depuis des années, le boom de l’habitat et de l’auto connectés se profile enfin. Les assureurs peaufinent leurs offres à mesure que les Français découvrent le potentiel de l’Internet des objets (IoT). Cette montée en puissance contient en germe une véritable révolution du modèle économique de l’assurance. En auto, la chute du nombre d’accidents sera sans doute compensée par l’augmentation du coût des sinistres. Mais dans l’habitat, le développement des dispositifs de prévention va probablement contracter la masse assurable. Comment compenser cette baisse ? Et surtout, comment faire en sorte que les assureurs restent au coeur du dispositif ? La profession a une dizaine d’années devant elle pour répondre à ces questions. Ensuite, il sera trop tard : les constructeurs auto, les professionnels de l’immobilier, les fabricants d’objets connectés ou les Gafa auront pris la main et proposeront des garanties d’assurance dans une offre plus globale de prévention des accidents. Au risque de banaliser ce noble métier et de renvoyer les assureurs au statut de sous-traitants. Le défi est considérable. Les assureurs en sont conscients et investissent tous azimuts pour être à la hauteur...


Suivant

Soyez le 1er à réagir







Effectuer une autre recherche

Rechercher

article extrait de l’argus de l’assurance

Tous les vendredis, l’information de référence
des institutionnels et des réseaux
 Contactez la rédaction
 Abonnez-vous